Les avantages numériques

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, juments

Une chose se retrouve sur toutes les lèvres des partisans des Canadiens de Montréal par les temps qui galopent. Non, ce n’est pas le français non-sytaxique de Benoit Brunet. Non, ce n’est pas Ryan O’Byrne et ses jeux médiocres. Je parle ici du Canadien incapable de faire un but en avantage numérique.

La majeure partie des partisans du Tricolore qui crie à l’apocalypse puisque le Canadien ne complète pas ses jeux de puissance. Ces personnes ingrates ont tort. Affreusement tort.

Si le Canadien garde une efficacité basse de réussite, c’est pour attirer les ennemis non-méfiants. Tel un cheval de Troie, la troupe de soviets de Guy Carbonneau font semblant de ne pas trouver le filet (ou de tirer dans le leur) pour que les autres équipes de la ligue baissent la garde.

Quand le moment sera venu, croyez-moi, les buts pleuveront comme les grenouilles en Égypte.

3 Réponses vers “Les avantages numériques”

  1. Deux posts en deux qui parlent de Hockey.
    Continu sur ta lancée!

  2. arrachecoeur Says:

    jalousiiiiiiiiie

  3. misterlove Says:

    Zaaaaaaaarrrrrrrrrbites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s