Dites « cheese »! Je vais prendre un cliché!

cliche

Ca fait plus de vingt ans que je consomme du cinéma.  De Les Aventures de Bernard et Bianca jusqu’à Evil Dead, de Eraserhead à Mars Attacks!, de Jingle All The Way jusqu’à Irréversible et j’en passe.  Alors, vous me direz qu’il est normal que je commence à remarquer des similitudes entre les films.  Ce à quoi je répondrai « Peut-être, mais c’est mon blog et je chiâle sur ce que je veux, bon! »  Et cette fois, mon choix s’est arrêté sur la pléthore (merci) de clichés qui semblent rentrés à la crowbar dans les films hollywoodiens.  On va se parler dans le blanc des yeux, Hollywood.

•••

Films d’amour

love1

Un homme macho, débonnaire et grossier rencontre une jeune femme snob, déterminée et workaholic.  Ils se détestent jusqu’à vouloir s’éviscérer l’un et l’autre et porter leurs carcasses comme tenue de soirée.  Puis, au long d’une engueulade particulièrement violente où ils se crient à 2 pouces du visage, ils s’embrassent juteusement.  Dans la vraie vie, une chicane à cette proximité se termine en procès pour violence conjugale.

Films d’action

diehard42007prev

Le méchant a un accent et/ou un trait physique étrange (ex: Finnois/un pied mariton).  Le méchant tue un de ses hommes de mains parce qu’il a échoué une tâche, habituellement avec une phrase cocasse du genre « I’m going to have to let you go. »  Le méchant révéle chaque détail de son plan au héros, puisqu’il n’y a aucune chance que celui-ci s’échappe de ses feluettes menottes.  Le méchant est juste toujours cave.

Films de science-fiction

total_recall_remake

Les films dans le futur montrent seulement l’année de production du film, avec plus d’affaires chromées.  Les extra-terrestres ont deux modes: « trop gentils et cutes » ou « sanguinaires et destructeurs ».  Il y a du son dans l’espace, défiant la base de la physique newtonienne.

Films de guerre

platoon

Aussitôt que les membres d’un peloton commencent à fraterniser, spécialement en parlant de leur petite amie, ils seront attaqués.

Pvt. Johnson: Vous savez ce que je ferai quand je reviendrai en Amérique, les mecs? Je vais faire un enfant à ma petite amie Judy Sue. On s’achètera une ferme en Iowa et on aura un de ces chiens idiots qui vous lèchent sans arrêt. La belle vie, quoi.

Pvt. Willis: Tu sais ce que je ferai moi, Johnson? Je vais faire un enfant à TA petite amie! Ha ha ha ha!

(rires du peloton, suivi du sifflement d’une balle qui atteint Johnson au visage)

Films d’horreur

friday-the-13th-photo1

Quand quelqu’un ferme un miroir de pharmacie, le méchant apparaît derrière la personne, accompagné d’un son ressemblant à la section de cuivre de l’OSM qui explose.  Quand une jeune héroine virginale cherche son petit ami la règle de 3 s’applique invariablement:

« Ricky? » 1- Pas de réponse.

« Ricky, come on this isn’t funny anymore! » 2- Encore moins de réponse.

« Ricky….? » 3- Ricky sort avec du faux sang dans la face et la fait sursauter.

Alors plus tard, quand Ricky meurt dans le bois avec un vilbrequin dans le fond de l’oesophage, elle croit qu’il lui fait une blague.

•••

Et vous, chers lecteurs?  Quels clichés n’êtes vous plus capable de supporter?

Publicités

4 Réponses to “Dites « cheese »! Je vais prendre un cliché!”

  1. Je suis surtout tanné de me rendre compte que l’entièreté des drames socio-politiques Hollywoodiens qui sont exportés au niveau mondial ne touchent personne d’autres que les américains alors que tout les autres pays font d’excellents films à la pertinence égale qui ne seront jamais vu que par leur propre communauté.

  2. arrachecoeur Says:

    Les films d’ados où des lycéens (toujours puceaux) s’infiltrent dans une université et qu’il n’y a que de la bière, de la bonne musique, des joints et des filles nues, peu importe l’heure de la journée.

  3. Les numéros de téléphone qui commencent par « 555 » à cause des imbéciles qui essaient de téléphoner aux personnages FICTIFS.

  4. Simon Says:

    Moi c’est les combats 50 vs 1. Osti de gang de zouf, sautez-y toute dessus en même temps, celui qui se pogne une shot en donne un à tous ses amis après que le bon gars se soit fait pogné, question d’être juste, pis ça fini là. Mais non, ben plus facile d’y aller en file indienne, chacun son tour, de mourrir dans d’atroces souffrance et d’attendre son tour pour prendre la déraillée de sa vie…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s