Frequency of the pipiness

Comme je me suis fait donner un char de marde à cause de ma fréquence de bipolarité assez basse, je vous ponds de force un billet avec un titre qui ressemble un peu trop à un duo de petits coquins qui transforment leur membre viril en hamburger, tour de pise et en Joconde.

T’en bois une, t’en pisses dix, disent-ils. On parle de bière ou de café, normalement. Ça dépend de l’heure de la journée. Ou bien ça dépend si on a une discussion avec un itinérant ivrogne ou avec un pseudo-artiste du plateau qui passe son temps sur Internet au Starbuck’s à partir de son portable de 3240$.

Bref, certains liquides nous forcent à uriner plus souvent. Ces liquides devraient être bénis des Dieux (Allah, Krishna, Chuck Norris et tous les autres), selon moi. Vider sa vessie souvent ne comporte que des avantages.

  1. On peut vérifier si on a attrapé une maladie vénérienne depuis les vingt dernières minutes. Ça se propage vite ces coquineries-là.
  2. On peut pratiquer notre code d’éthique aux urinoirs.
  3. Ça nous permet de nous éloigner du groupe pour boire à une vitesse incroyable quatorze consommations et ne pas avoir l’air de l’alcoolique que nous sommes.
  4. On peut constater que oui, la fermeture éclaire est ouverte depuis belle lurette.
  5. On court la chance de croiser une vedette aux toilettes et se dire Yes, j’ai vu la graine à Éric Salvail.
  6. On peut se faire des amis en faisant de joviaux commentaires sur la propreté des lieux d’évacuation vésicale.
  7. Il est aussi possible de se faire des amis en montrant que Puppetry of the Penis ne nous a pas seulement servi à faire un beau titre de billet.

5 Réponses vers “Frequency of the pipiness”

  1. 4. Je dirais même depuis belle l’urètre
    7. Bien que leur membres doivent être soigneusement lavés, désinfectés et inspectés par les membres du ministère de la décence publique (c’est à dire Maxim Martin, le Doc Mailloux et le gars qui fait Renaud) le groupe Puppetry of the penis préfèrent garder leur nom d’origine (ou d’organe, à quelques lettres près).

  2. Si t’es un gars, t’as bein des chances de voir la graine a Eric Salvail ailleurs qu’a la toilette…

  3. MathLeB Says:

    …encore pire si tu as pas le temps de la voir :-O

  4. leboucherduwestisland Says:

    « T’en bois une, t’en pisses dix, disent-ils. »

    Je ne vois pas du tout de quoi tu parles.

  5. arrachecoeur Says:

    @boucher : surtout toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s