Jour 2: « Salem’s Lot »

salems-lot-floating-outside

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Pour le 2e jour de ce marathon d’Halloween, j’ai loué le film fait pour la télé Salem’s Lot de Tobe Hooper, adapté d’un roman populaire de Stephen King.  Résumé TV Hebdo: un écrivain (David Soul) retourne dans son petit village natal, en même temps que deux antiquaires (dont le mystérieux Mr. Barlow), le tout coincidant avec une vague de morts mystérieuses.

Plusieurs sites conseillaient fortement ce film, mais malheureusement, mes attentes étaient sûrement trop élevées et j’ai été plutôt déçu.  Tout d’abord, comme la plupart des films faits pour le petit écran, Salem’s Lot ne parvient jamais à atteindre son plein potentiel, l’histoire progressant à pas de tortues, question de garder son auditoire.  En effet, comme le film était originalement présenté en deux parties d’une heure trente, l’action est constamment interrompue et les personnages principaux ne réussissent jamais à gagner assez de sympathie auprès du public.

Par contre, un bon nombre de scènes sont parvenues à faire sursauter votre blogueur préféré, chose de plus en plus difficile à faire.  En effet, plusieurs images angoissantes parsèment le film, comme celle présentée ci-dessus où un jeune garçon fraîchement vampirisé demande  à son ami de le laisser entrer.  De plus, lorsque « Mr. Barlow » est finalement dévoilé, l’attente en valait définitivement la peine.  Bref, malgré des longueurs ennuyantes, il est étonnant de voir à quel point le réalisateur a pu créer un univers terrifiant dans les contraintes de la censure de la télé nationale.

Note finale: 7/10

—–

Meilleure citation: « You’ll enjoy Mr. Barlow. And he’ll enjoy you. » (Straker l’antiquaire parle de son collègue.  Euh…great?)

Meilleure mort: Je ne dirai que ceci: panaches de cervidés. Vous verrez.

Y’as-tu des tits?!: Euh, non. C’était fait pour la télé en 1979.  T’avais plus de chances de voir des boules à The Price Is Right.

Saviez-vous que…: Salem’s Lot est en fait le diminutif de Jerusalem’s Lot?


2 Réponses vers “Jour 2: « Salem’s Lot »”

  1. Intéressant. Je vais peut-être y jeter un coup-d’oeil! Côté adaptation télévisuelle de Stephen King, « Rose Red » est excellent (je suis certain que tu es daccord avec moi :p).

  2. leboucherduwestisland Says:

    Ouais, Stephen King à la télé est pas pire (Salem’s Lot, Rose Red, IT, etc.) mais est encore meilleur au cinéma (The Green Mile, Shining, Dreamcatcher…euh…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s