Jour 4: « Psycho III »

Psycho-III-09

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Ce soir, j’allais regarder The Omen, mais les vigilants employés du Blockbuster de Kirkland m’ont donné le remake. En allant l’échanger tantôt, il n’y avait plus de copies de l’original.  Alors, j’ai sélectionné Psycho III de ma collection personnelle. Je vous entend déjà me dire « pourquoi t’écoute la DEUXIEME suite du classique de Hitchcock?! ».  Eh bien, parce que j’ai tellement vu l’original souvent que je le connais par coeur et que j’ai réécouté Psycho II récemment.  Par ailleurs, les suites du film du maître du suspense sont bien meilleures qu’elles en ont l’air.

Malgré le fait que Psycho II soit meilleur, le troisième volet est assez réussi, réalisé par Norman Bate en personne, Anthony Perkins.  Le tueur en série retombe encore une fois dans la folie, à cause de sa mère squelettique. Par contre, une ex-nonne suicidaire (oui oui) arrive dans sa vie, lui rappelant Marion Crane, son coup de foudre qu’il avait trucidé sous la douche.

Le personnage de Norman Bates vit des expériences intriguantes dans ce volet, tentant enfin d’avoir une relation amoureuse sans qu’elle ne se termine en bain de sang.  Perkins a maintenant Norman Bates tatoué dans l’esprit et atteint encore une fois toutes les notes justes, en se permettant de beurrer plus épais à quelques reprises. De plus, sa réalisation est plutôt impressionnante, usant d’éclairages psychédéliques et d’effets de caméra insolite pour donner un aspect surréel au film.

Réalisé en 1986, au sommet des slashers, les redondantes scènes de meurtres semblent davantage tirés des Friday the 13th, mais ce sont les conséquences pour le personnage de Norman qui sont plus intéressantes à voir, lui qui est toujours à un cheveu de perruque de vieille dame de se faire prendre.  Bref, bien que la série Psycho aille en se dégradant (un quatrième film/prequel pour la télé a aussi été fait, mais ça ne vaut pas la peine d’en parler), Psycho III est tout de même divertissant et propose une fin satisfaisante pour Norman Bates et sa mère.

Note finale: 7.5/10

—–

Meilleure citation:

Nonne: -« I must’ve made an awful mess of your bathroom. »

Norman: « Oh, I’ve seen it much worse. »

Meilleure mort: La rousse dans la cabine téléphonique (hommage à la douche?).

Y’as-tu des tits!?: Oh ouais. La rousse ci-dessus a les globes du plaisir visibles pendant un bon 10 minutes.

Saviez-vous que…: Antony Perkins voulait tourner le film en noir et blanc, mais Universal a dit « uhmm…non ».

Publicités

Une Réponse to “Jour 4: « Psycho III »”

  1. Enfin quelqu’un qui accepte que les suites de Psycho aient un mérite. Continue ton marathon, je le suis avidement. Jusqu’à présent, je suis généralement d’accord avec tes observations.

    J’ai hâte de voir vers quels films ça mènera. Si t’as besoin d’inspiration, fais signe. J’ai quelques trucs qui pourraient bien s’y insérer, dans le moins classique mais tout aussi plaisant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s