Histoire de graine

Hier soir, alors que je dégustais un délicieux repas et une bonne bouteille de vin avec l’agréable compagnie de quelques copains, une de mes amies à l’esprit pervers a répondu au téléphone avec cette délicieuse citation qui restera pour toujours dans les annales de notre amitié:

J’ai mangé une graine, ch’avais pas c’tait quoi.

A priori, on pourrait penser que parallèlement au souper, nous étions aussi engagés dans une orgie où certaines personnes découvraient pour la première fois la pièce de résistance de l’anatomie masculine:  la verge.  Il n’en est rien.  Il s’agissait plutôt d’un quiproquo dans lequel la graine est question appartenait à une tranche de pain ciabatta.  Comme quoi, lorsqu’on répond au téléphone en parlant de graine, il faut toujours ajouter une précision pour ne pas mettre en péril la stabilité de notre couple.

C’était Histoire de graine.  (Aucun lien avec la série de Louis Saïa, Histoires de filles.)

3 Réponses vers “Histoire de graine”

  1. C’est pas vrai……….Je t’adore quand même lol!!!!

  2. @Gen:

    En tout cas, j’avais nommé aucun nom… lol Je te coeur.

  3. leboucherduwestisland Says:

    Je savais tellement c’était qui en lisant le début du billet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :