Jour 12: « Srpski Film » (« A Serbian Film »)

Milos (Srdjan Todorovic), une ex-vedette de la porno à la retraite, profite d’une vie tranquille avec sa magnifique femme et son jeune fils.  Un jour, une ancienne partenaire du X de Milos lui fait une proposition alléchante:  participer à une dernière production pornographique qui lui rapportera assez d’argent pour avoir la tête en paix le reste de sa vie.  Après une rencontre avec l’excentrique réalisateur, Vukmir (Sergej Trifunovic), Milos accepte le rôle sans connaître les détails du synopsis.  Une décision qu’il regrettera amèrement.

D’entrée de jeu, Sprski Film est de loin le film le plus dérangeant que j’ai vu de toute ma vie.  Et croyez-moi, j’ai visionné mon lot de productions extrêmes tant au niveau de la violence que du propos: Irréversible, Salo ou les 120 jours de Sodome, Martyres, etc.  Cependant, cette première réalisation du Serbe Srdjan Spasojevic éclipse à tous les niveaux les films mentionnés précédemment et repousse les limites du mouvement torture porn.  En effet, la descente aux enfers de Milos, qui sous l’influence de puissantes drogues est forcé de violer, torturer et tuer d’autres participants du film de Vukmir, est tout simplement la représentation la plus extrême et explicite de l’horreur cinématographique.  À mesure que le récit progresse, les images sont de plus en plus perturbantes et dérangeantes, entraînant le spectateur dans un univers débauché et cauchemardesque aux limites du supportable.  Disons simplement que ce film n’est pas pour tout le monde.

Je n’entrerai pas trop dans les détails, entre autres pour ne pas recevoir une plainte des Mères enragées d’Amérique, mais la scène la plus soft de A Serbian Film montre Milos violer une femme menottée à un lit pour ensuite la décapiter avec une machète… tout en continuant l’acte sexuel.  Je vous laisse imaginer le pire…  Même s’il peut s’avérer difficile de passer outre le véritable choc émotionnel et physique que nous fait subir le film, il y a derrière ces images troublantes une violente critique des figures de pouvoir serbes qui, comme le réalisateur fou, font subir violences et traumatismes au peuple de Serbie depuis des décennies.  Malheureusement, la plupart de ceux qui verront Srpski Film seront trop dérangés pour en arriver à cette conclusion.  Finalement, je me dois de mentionner la magnifique direction photo, réalisée entièrement avec la RED.

Aux dernières nouvelles, le film n’a pas de distributeur nord-américain, alors si jamais vous voudriez vivre l’expérience, A Serbian Film peut être téléchargé (illégalement) sur les Internets.

9/10

_____

J’veux ça sur un t-shirt!:

Malheureusement je ne parle pas Serbe, alors aucune citation ne me vient en tête.  Chu bête de même.

Ouach!  C’est ben dégueu!: Oh la la, par où commencer?  Des décapitations, des viols explicites – Ok sérieusement je n’en dis pas plus, j’vais me faire poursuivre.

Y’as-tu vu les tits?!: Oui, beaucoup, mais c’est jamais plaisant dans le contexte du film.

5 Réponses vers “Jour 12: « Srpski Film » (« A Serbian Film »)”

  1. je tien a mentionner que le « newborn porn » est spécialement dérangeant.

  2. Je tiens à dire que j’essaie d’oublier cette scène, haha.

  3. J’ai pas trippé tant que ça quand j’ai vu le film à Fantasia Fest.

    L’idée est intéressante, mais je pense que je suis rendu trop vieux pour ce genre de truc.

  4. MathLeB Says:

    Juste pour la qualité visuelle du film, c’est tellement bien dirigé, bien léché. Je trouve dommage que ce film soit aussi beau et que je me sente mal à l’aise de la partager ouvertement avec mes amis et collègues…

  5. Dejan Tesic Says:

    à la limite du supportable… Mais tellement plaiseant. Presque malsaint de trouver ce film bien… Les scènes montent en puissance niveau attrocité. La fin est tout simplement incroyable.
    Ps: bravo pour la critique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s