Jour 29: « In The Mouth of Madness »

Un enquêteur (Sam Neill) doit retrouver Sutter Cane, un auteur d’horreur hyper-populaire disparu après l’écriture de son dernier roman, qui semble pousser les gens qui le lisent à la folie.

Ce film de 1995 du maître de l’horreur John Carpenter aurait pu être très mauvais ou excellent…Heureusement, il tombe au milieu, en étant très bon. Le concept est original et intriguant, se portant à plusieurs images déjantées. En effet, l’enquêteur arrive dans une ville qui semble être la même que celle décrite dans le livre de Sutter Cane et voit toute sortes de créatures étranges et d’événements à l’apparence maléfique qui vous resteront en mémoire. Finalement, Sam Neill offre une performance assurée et engageante, dans la peau de l’enquêteur sceptique et cocky. Par contre, l’actrice à ses côtés est vraiment mauvaise…

Bref, un film très original, qui fait très peur du même coup. Voyez-le donc!

8.5/10

—————–

J’veux ça sur un T-shirt!:

« God’s not supposed to be a hack horror writer!”

Ouach! C’est ben dégueu!: Pas vraiment de gore, mais des effets de créatures et de maquillages très réussis. (Un policier zombie, des enfants mutilés, une aubergiste venue de l’enfer, etc.)

Y’as-tu vu les tits?!: Euh, si oui, je m’en souviens pas. Qu’est-ce qui se passe avec moi!?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s