19-2: Une critique approfondie

Bien que la nouvelle série policière 19-2 du réalisateur Podz soit une réussite sur le plan esthétique et dramatique, une lacune majeure m’empêche d’apprécier pleinement celle-ci:

Le screen time de Julie Perreault est beaucoup trop bas!

© julie perreault photographe 2010

En fait, Julie devrait être dans toutes les scènes.

Julie, je t’aime.

Mister Love

Publicités

7 Réponses to “19-2: Une critique approfondie”

  1. Retappe-toi Minuit le soir au complet. 30 fois. En une journée.

  2. leboucherduwestisland Says:

    Pour être franc, moi aussi je trouve que la lacune principale de l’émission concerne Julie Perreault, mais c’est parce que je trouve qu’elle ne fitte pas en sergeante détective en service depuis 15 ans…

  3. Excellente série et acteurs sublimes !!! Mais … c’est quoi ce « marmonnage » ? Obligée souvent de revenir ou mettre les écritures de dialogues en bas. Franchement je trouve les acteurs et comédiens devraient prendre des cours de diction. Ils n’articulent pas !!! Je comprends maintenant la raison que nos films québécois sont traduis par les post syncho français. Vraiment dommage et honte à nous !!!

  4. Benoit Falardeau Says:

    Une bonne idée comment ca se passe dans la vie des flics. C’est pas un travail ordinaire. Pensez-y. Se faire cracher dans face, se faire tirer dessus par des bandits, ramasser des corps morts (pis je parle pas des bouteilles de bière vides là (des fois faut préciser (par ce qu’il y a bien du monde un peu con))). Beau travail et j’espère que la 2ème saison va avoir lieu.

  5. adagio Says:

    C’est une série faite sur mesure pour redorer le blason de la police après l’affaire Villanueva. Après enquête, la commission des droits de la personne et les experts engagés par les forces de police elles-mêmes avaient conclu que les policiers faisaient du ciblage ethnique et avaient des comportements racistes. La série tente de modifier cette perception en nous présentant des policiers humains, éthique et surtout pas raciste auxquels on peut s’identifier. Les noirs ont mauvaise presse. Soit membres de gagnes de rue prêt à tirer sur les policiers, policier alcoolique incompétent qui met la vie de ses collègues en danger ou finalement comme figurant sans voix jouant des polices pour démontrer qu’il y a des policiers noirs dans les forces de polices québécoises. Les comédiens sont bons et la série est de qualité mais le propos est beaucoup trop réducteur ( les pauvres bons policiers vs les méchants noirs, jeunes, etc. ). Pas surprenant que les policiers aiment tant!

  6. la verité Says:

    Commentaire supprimé par l’auteur.

    Les propos haineux ne sont pas tolérés sur ce blogue.

  7. «La vérité» semble brave, mais derrière son surnom, il « shake » pour pas que la gang de Mtl-Nord le retrace.

    Commentaire édité par l’auteur

    Les menaces ne sont pas tolérées sur ce blogue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s