Bourreaux de travail 2 : (j’attends des félicitations pour l’assiduité)

Il ne s’écoule pas beaucoup de temps avant que de beaux bureaux propres et brillants deviennent un véritable mur facebook d’adolescente qui doublee des vooyelles de façoons impromptuee surtoutt les voyellees muettees!

J’avais déjà expliqué le fabuleux principe qui explique que si on écrit son nom quelque part, il est évident que la personne chargée de nettoyer toute la saleté accumulée va savoir qui blâmer.

Donc, si je vois sur un bureau Hassaan wuz herez, je sais que je dois donner un coup de vieille guénille pleine de produit nettoyant à bureaux à Hassaan.

Voici donc une belle conversation dans laquelle Andreanne-la-slick se fait prendre à écrire sur un bureau parce que, dans un élan de logique profond, a décidé d’écrire qui elle était ( au marqueur permanent, qui plus est).

Son destinataire, par contre, réussit quand même bien à ne pas se faire prendre en jouant la carte de la personne mystérieuse qui se défini par  try to recognize me XD.

J’aimerais savoir, toi le jeune, quand est-ce que le bonhomme sourire est devenu les yeux bien fermés et la bouche bien ouverte. J’apprécirais une date précise à laquelle l’évolution s’est produite, car je n’ai jamais vu venir cette nouvelle tendance sur-expressive de caractères.

Voici ici un autre cas où Germaine a cru une bonne idée d’écrire son nom sur le bureau en se disant for probablement que personne ne saurait jamais qui est cette mystérieuse demoiselle. Notez bien qu’il n’y a que très rarement plus de deux Germaine par école (et non, ce n’est pas un nom de code, elle existe).

Ici, un peu plus stratégique, des gens ont tenté de camoufler leur véritable identité à l’aide d’initiales. N’empêche que tous les enseignants ont normalement un plan de classe, alors c’est encore une fois raté, la corvée ménage de bureau viendra autant que pour nos deux autres camarades au-dessus. Tant pis, mon cher Popo’z.

Ici, nettement plus intelligent, on ne s’est contenté que de dessiner le plus laid dessin de punk au monde, sans écrire son nom sur le bureau. Grâce à cette Joconde, je reprends foi en l’humanité.

Malgré tout, certains s’opposent à cette chronique et me font une pression morale pour que je cesse de publier toutes ces jolies images qui me prennent de longues minutes à effacer à tous les jours.

Espérez toujours, bande de petits picassos.

2 Réponses vers “Bourreaux de travail 2 : (j’attends des félicitations pour l’assiduité)”

  1. leboucherduwestisland Says:

    Félicitations pour l’assiduité. Sérieusement. C’est bon cette rubrique.

  2. Titeadoebipo Says:

    Attendez un peu, je vous enverrai des photos des bureaux de mon école. Ils jouent au bonhomme pendu pour savoir qui est la fille qui a la plus grosse poitrine de l’école. J’adore votre rubrique ^^ Félicitation pour l’assiduité en passant 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s