Archive for the affiches Category

Joies de pancartes électorales

Posted in affiches, argent, fin du monde, Montréal, Politique, rose on 10 avril 2011 by arrachecoeur

J’aime les élections. Pas parce que mon avenir se joue dans une gué-guerre entre quatre bonshommes qui se détestent. Pas parce que c’est le temps d’affirmer mes convictions politiques et de changer le monde. Pas parce que l’état dépense des millions en campagne électorale pour revenir au même point qu’il y a 2 mois.

Pour les pancartes.

J’aime les pancartes électorales. Cet argent des contribuables gaspillé me fait sourire. Elles sont souvent si ridicules que s’en est divertissant.

Que voulez-vous, quand on ne voit pas d’espoir dans l’avenir, autant vivre de l’instant présent.

J’ai déjà parlé des libéraux et leur stratégie : tout mettre sur le même poteau jusqu’à ce que les pancartes atteignent le ciel.

Le NPD, quant à lui, y va plus à l’horizontal.

J’ignore si c’est parce qu’ils sont terre à terre ou parce que leurs dires ne sont pas des paroles en l’air, mais bon…

Il y a aussi les pancartes de candidats indépendants qui me font toujours bien rire.


Ici, le candidat libéral indépendant Antoine Kaluzny (avec qui tout est OK, comme le rouge des lettres nous le confirme) se présente en tant que député de l’enfer. Le ciel post-apocalyptique derrière ne confond personne; Kaluzny est le fils de Belzébuth. L’écriture gothique qui nous confirme que O.K. est le choix des gens d’ici ne fait que renforcer les messages subliminaux machiavéliques. Prononcez son nom à l’envers et vous entendre GLOIRE À SATAN en latin. Après tout, un nom comme ça ne se peut pas réellement…

Il doit être le genre de gars assez satanique pour manger au Burger King en limousine.


Confessions d’un gars de réception #8

Posted in affiches, confessions d'un gars de réception, noir, travail with tags , , on 28 février 2011 by misterlove

La semaine dernière, alors que je perdais mon temps dans l’entrepôt travaillais comme un fou, j’ai découvert qu’un de mes collègues souffre d’un trouble du sommeil.  L’insomniaque mystère, dont je tairai l’identité (puisque j’ignore de qui il s’agit), a trouvé une manière ingénieuse de reprendre des « zzz » sur les heures de travail.  Effectivement, le plongeur en apnée du sommeil s’est construit un abri de fortune à la Saddam Hussein dans le fond d’un rack et y a installé un véritable lit de roi:

Puisque j’avais beaucoup trop de temps libre je suis un employé modèle, j’ai décidé de remettre sur le droit chemin ce pauvre gaillard qui doit avoir la moitié des vertèbres annihilées.  Pour ce faire, j’ai condamné le trou d’homme clandestin et j’ai affiché clairement qu’il s’agissait d’une zone de non-sommeil:

Un jour, il me remerciera.

I Scream

Posted in Actualités, affiches, films, geek, les internets, noir, nostalgie with tags , on 2 février 2011 by Le Boucher du West Island

Si vous êtes comme moi, vous attendez impatiemment la sortie de Scream 4, même si vous avez le feeling que ça va être atrocement minable, comme tous les 4e chapitres de trilogies (Die Hard, Indiana Jones, Terminator, etc).  Néanmoins, le studio a débuté hier une deuxième affiche pour annoncer ce quatrième volet.  Faites l’effort de retenir vos nausées jusqu’à la fin de l’article, je vous prie.

Bien que le poster soit affreusement laid, peu original et plutôt amateur, le réalisateur Wes Craven a confirmé qu’il était bel et bien officiel. Par contre, en regardant de plus près, quelque chose m’a interpellé.

Il est identique à un poster fait par un fan…il y a plus de 5 ans!

Pourquoi le studio choisirait de se baser sur un des pires montages de fan jamais créé pour l’affiche d’une de leurs sorties les plus attendues, je l’ignore. Sérieusement, il y a une photo du gars de Grey’s Anatomy en sarreau. Come on.

Tant qu’à copier s’inspirer des montages d’un fan, pourquoi ne pas choisir un de mes posters (qui ont tous a un moment ou un autre, été pris pour des posters authentique et que les Internets ont adorés, je mentionne au passage)?

Quoi? Moi, je suis amer?! Pas du tout. Mettre une face blanche mal-proportionnée dans un « 4 », c’est du grand art!

Concept craqué

Posted in affiches, films, noir, USA with tags , , , , on 12 janvier 2011 by Le Boucher du West Island

Si vous avez le quotient intellectuel d’une salade de chou ou que vous êtes sourd et aveugle, vous avez sûrement adoré les deux premiers films « Chez Big Momma », où Eddie Murphy Martin Lawrence se déguise en grosse madame et que, pour une raison mystérieuse, c’est drôle.  Si c’est votre cas, réjouissez-vous! Le troisième volet à la trilogie égalée seulement par celle du « Parrain » est de retour!  En effet, selon Hollywood, une comédie peut être assurée d’être une franchise à succès d’après cette équation simple:

Acteur afro-américain A + fat-suit B – originalité C = $$$

Au moins, les affiches de ces films doivent être originales, afin de leurrer le public au cinéma, non?

Non.

Pics de Bat dans l’mirroir

Posted in affiches, films, geek, rose, sexe with tags , , , , , , , on 24 juillet 2010 by misterlove

Le troisième et ultime film de la franchise Batman réalisé par Christopher Nolan ne sortira en salles qu’en 2012 (post-fin du monde), mais les Bipolaires ont déjà réussi à mettre la main sur une affiche teaser exclusive:

Bien que les détails du scénario ne soient connus de personne, on peut déduire la majorité du synopsis en analysant la super affiche que voici.  Effectivement, dans le chapitre final des aventures de l’Homme Chauve-Souris, Bruce Wayne en a assez de constamment sauver la vie des citoyens de Gotham City, alors il décide de devenir un douche à temps plein, d’où le titre.  Au lieu de se battre contre le Joker ou le Riddler, Batman troque son costume de superhéros pour un polo serré et voyage d’une toilette publique à l’autre pour se prendre en photo avec son BatPhone.

Son objectif?

Devenir le Roi Douche sur Facebook pour attirer l’attention d’une potentielle BatGirl avec laquelle il pourra partager son BatBat.

J’ai déjà hâte.

l’art de la pub

Posted in affiches, noir, publicité on 24 juin 2010 by arrachecoeur

Il y a une publicité de la boutique en retard sur son temps vintage American Apparel qui pourrait bien gagner le prix de la pire publicité au monde.

Je pourrais vous décrire longuement pourquoi c’est extrêmement mauvais, mais l’air bête et les vêtements grotesques de la mannequin devraient être suffisants pour que vous compreniez.

La Revanche des Posters

Posted in affiches, films, geek, les internets, mort, rose, sexe with tags , , , , , , on 17 juin 2010 by Le Boucher du West Island

C’est l’heure d’une petite confidence. Je me passionne pour le cinéma de série-B et encore plus pour leurs affiches.  Elles sont toutes de véritables chefs d’oeuvres d’excès et sont clairement meilleures que les films qu’elles annoncent. A la manière Mr. Love qui vous a montrés des pochettes de vinyles douteuses, voici 5 posters que vous voudrez assurément accrocher à votre mur de salon (ou détruire par le feu sur le champ).

1- Sorority Babes in the Slimeball Bowl-O-Rama

J’ai souvent été bowlé et je ne me suis jamais fait ligoter sado-maso par des femmes habillées en spandex (j’aimerais bien, remarquez).  La main démoniaque en background nous rappelle que c’est un film d’horreur et non pas un porno soft des années 80.

2- The Indestructible Man

Il est peut-être indestructible, mais j’ai de la difficulté à craindre un homme dans la soixantaine habillé comme Dr. Evil à la peau verte pomme qui semble courir en hurlant « BOUGABOUGABOUGA! » comme un mononcle qui essaie de faire peur à ses neveux à un party de famille.

3- Hell in Bottles


Un résumé du Japon en une affiche: une fille enfermée de façon impossible dans une bouteille et une pieuvre qui semble prête à se faufiler dans tous ses orifices aussitôt le bouchon de liège retiré.

4-   The dirty Mind of Young Sally

Wow! En une seule affiche, ils ont réussi à rentrer 4 sous-entendus sexuels! A quel stade la censure s’en mêle, au fait? Parce que c’est la façon la plus suggestive de parler dans un micro que j’ai vu dans ma vie…C’est tout juste si elle fait pas du deepthroat avec. Là, ça serait vraiment la radio numéro 1 à Montréal.

5- Anthropophagus

Que dire de plus? Le titre et le nom du réalisateur suffisent quand l’image décrit aussi bien le film. Un homme a si faim qu’il se mange les tripes.  Je vois bien ça à côté du poster du dernier Pixar.

La métamorphose de Paul Doucet

Posted in Actualités, affiches, films, les internets, noir with tags , , , , , , , , on 12 juin 2010 by misterlove

Cette semaine, la première affiche de Filière 13 est apparue sur les internets.  Pour ceux qui ne sont pas amateur de cinéma d’auteur, il s’agit de la prochaine réalisation de Patrick Huard qui arrivera sur nos écrans cet été.  Hors, j’ai été absolument outré de constater que l’infographiste responsable du poster n’a pas révisé son travail avant de le mettre en ligne.  Effectivement, celui-ci indique sur son affiche que Paul Doucet est un des comédiens en vedette dans la production.

Hors, après une brève analyse du visage à l’extrême droite du poster, on découvre qu’il s’agit plutôt de Luc Guérin qui ramène son personnage Marcel de la franchise Les Boys:

Considérant la gravité de l’erreur, j’exige la démission immédiate de l’infographiste responsable de cette bévue.  Engagez-donc le Boucher à la place!

Trop mâle pour être pris en photo

Posted in affiches, films, noir, USA with tags , , , , , , , , on 31 mai 2010 by Le Boucher du West Island

The Expendables, le film d’action si mâle que les bobines de pellicules sont glissantes de testostérone, prend l’affiche au mois d’août et une nouvelle affiche promotionnelle a fait apparition aujourd’hui.  Comme vous le voyez, les 9 artisans du coup de pied ont pris leur pose la plus menaçante et masculine, me donnant envie de manger une vache vivante, de me gosser un Hummer dans du bouleau et de jouer à « Crache tes dents » avec Joachim Alcine.

Malheureusement, deux membres de la destructrice bande sont tellement virils que la caméra n’a pas pu capturer leur image (OSTI DE CAMÉRA MOUMOUNE! ARGH!).  Donc, ils ont dû être Photoshoppé de façon boboche.  Devinez de qui il s’agit?

J’espère que tu as fait tes prières, Photoshop: quand Rourke et Willis vont voir ce que tu as fait à leurs visages, tu vas pouvoir jouer au mini-putt avec tes testicules.

[Insérer titre de nouvelle implausible comme Poisson d’Avril ici]

Posted in Actualités, affiches, films, rose with tags , , on 31 mars 2010 by Le Boucher du West Island

Comme demain est le 1er avril, les internets seront envahis de tentatives ratées de Poisson d’Avril.  Alors, je décide de devancer la masse et de faire mon attrape-nigaud virtuel aujourd’hui même.  N’est-ce pas génial comme idée?  (ceci est une question rhétorique, vous n’avez pas besoin de m’envoyer vos réponses.)

Les Bipolaires dans le prochain « Twilight »!

(L’Arrache-Coeur est caché derrière la coiffure de Edward)

Ignorez le fait que nous sommes près du 1er Avril: vous pouvez être absolument convaincus que cette nouvelle est authentique! Les Bipolaires feront bel et bien parti de la distribution du prochain film de Twilight intitulé « Breaking Dawn ».  En effet, L’Arrache-Coeur, Mr. Love et moi-même incarneront trois vampires d’un clan rival à celui d’Edward dont les noms sont respectivement Lotharus, Heinrich et Pritchard, du Clan des Romulusks. Nos personnages surviennent vers le milieu du film et s’allient à Jacob afin de tuer Edward, trouvant qu’il donne mauvaise réputation aux vampires.

Nous avons réussi à décrocher ces rôles en impressionnant les producteurs par notre habileté à retirer notre chandail plus rapidement que n’importe qui d’autres aux auditions.  Nous avons aussi joué toutes les scènes de façon ultra-mélodramatique, en plus de ne pas se laver les cheveux durant toute la semaine précédant les auditions.  Bref, c’était dans la poche.  Personnellement, j’ai si hâte de côtoyer la joviale Kristen Stewart, dont la bonne humeur et la joie de vivre illumine le monde qui l’entoure!  Je trépide déjà à réciter des lignes classiques telles que « Bella, you’re apologising for bleeding? » et « Have you ever had a secret you couldn’t tell anyone? ».

Bref, jeunes filles de 13-14 ans, préparez-vous à ruiner vos petites culottes en voyant débarquer les mystérieux Bipolaires sur un écran de cinéma près de chez vous!