Archive for the prénom Category

Exclusif! Fabio travaille chez Home Dépôt!

Posted in nostalgie, prénom, quotidien, rose with tags , , , , , , , on 18 mai 2010 by Le Boucher du West Island

Lorsque ma mère m’a annoncé qu’elle avait commandé un ensemble de patio chez Home Dépôt, j’étais plutôt indifférent.  Mais quelle ne fût pas ma surprise lorsque le gigantesque colis est arrivé à ma porte:

J’ai découvert que notre commande avait été traitée par nulle autre que le mannequin? acteur? italien FABIO! Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être illuminés par la splendeur de Fabio, cette véritable icône des années 80 est apparue dans des séries aux noms porno-esques comme Acapulco H.E.A.T, Dangerous Curves et Stripperella. De plus, il a été modèle pour plus de 250 couvertures de romans à l’eau de rose, lesquels se retrouvent tous dans ma bibliothèque (et sous mon lit…chut!).  Finalement, Fabio est tellement sexy et viril que même les oies se retrouvent magnétiquement attirées vers lui.

Bref, j’étais sur le cul lorsque j’ai vu que ce Fabuleux Fabio avait processé (ça se dit, non?) ma commande.  Évidemment, plusieurs sceptiques me diront qu’il s’agissait peut-être d’un autre homme portant le même nom.  Je leur répondrai qu’il n’existe qu’un seul Fabio et que les autre ne sont que de pâles imitations.

Finalement, j’ai été aussi étonné de savoir que Fabio est un fervent amateur du français et qu’il ne se gêne pas pour corriger les mauvaises traductions:

Il a tout pour lui, ce Fantastique Fabio.

Ma jeunesse fût un échec selon les Reese Puffs

Posted in geek, mort, musique, noir, nostalgie, nourriture, prénom, quotidien, rose, télé with tags , , , , , , , , , , , on 9 mai 2010 by Le Boucher du West Island

Comme je suis un avide amateur de céréales, je lis souvent le derrière des boîtes le matin.  Sur celui des Reese Puffs se trouve une liste de chose à faire avant ses 18 ans. J’en ai 21 et voici ce que j’ai réussi à accomplir.

1- Montez sur les plus grosses montagnes russes du monde: La plus haute et rapide est le Kingda-Ka au Six Flags du New Jersy et je n’ai été qu’à La Ronde. Mais je pense que le fait d’avoir survécu au danger que Le Monstre s’écroule comme une maquette d’alumettes est plus prestigieux.

2- Faites un saut en bungee: Je n’aime pas mettre ma vie en danger inutilement alors non.

3- Marquez le but gagnant: A part être une bête au dodgeball, je n’ai jamais fait le point marquant d’aucun sport (je suis blogueur, allo!).

4- Remportez une récompense: OUI! J’ai remporté plusieurs prix pour mon court-métrage du cégep « La Théorie du Fromage » en plus d’avoir gagné un concours de poster organisé par Rob Zombie. DANS TES DENTS, REESE PUFFS!

5- Apprenez à jouer d’un instrument: J’ai toujours voulu apprendre la guitare pour faire tomber les filles, mais ce n’est jamais arrivé.

6- Aventurez-vous à l’arrière-scène d’un concert: Bah, je vais m’arranger pour aller scéner avant une prestation de Duo-Tang. Facile.

7- Rencontrez votre idole: Je n’ai malheureusement jamais eu la chance de rencontrer Sonia Benezra ou Edgar Fruitier…Un jour peut-être.

8- Jouez un rôle dans votre émission de télé préférée: Comme « LOST » se termine dans 2 semaines, non. Quoique je connais sûrement plus la série que les vrais acteurs…

9- Rencontrez quelqu’un qui a le même nom que vous: Vraie histoire-Mr. Love a reçun un email d’un gars avec le même nom que moi qui allait à son école.Donc, ça a passé proche.

10- Faites une découverte: J’ai découvert que des boîtes de céréales peuvent détruire ta confiance en soi.

11- Faites votre plus grosse blague: J’ai envie de remplacer la crème à main de ma collègue de travail par de la vinaigrette ranch.

12- Faites une collection de choses qui ne riment à rien: J’ai en ma possession quelques HD-DVD. Est-ce que ça rime assez à rien pour toi ça?

13- Inventez un mot à ajouter au dictionnaire: J’ai essayé d’introniser le mot « Bagarde » comme nouveau sacre, sans succès.

14- Surmontez votre plus grande peur: J’ai peur de la mort…donc, non.

15- Amassez de l’argent pour une bonne cause: A part donner pour la Fondation des Roux Sourd-Muets Atteints d’Eczéma, jamais.

16- Obtenez votre permis de conduire dès la 1ère fois: J’ai passé mon permis pour conduire un Big Wheel du premier coup au moins.

17- Rendez-vous en auto d’un océan à l’autre: D’accord: je vais partir de l’océan Pacifique et me rendre à l’océan Indien en char.

18- Atteignez 18 ans!: OUI! Je ne suis pas décédé! Un point pour moi!

Donc, j’ai accompli 2 choses sur 18. Donc, d’après les Reese Puffs, j’ai raté ma jeunesse.

Je sens que je vais manger des Froot Loops demain matin moi.

Confessions d’un gars de réception #2

Posted in confessions d'un gars de réception, prénom, rose, travail with tags , , , , on 24 janvier 2010 by misterlove

Puisque je travaille dans une réception de marchandises, j’ai le grand privilège et l’immense honneur de côtoyer un personnage fort coloré sillonant les routes glacées du notre Belle Province: le trucker.  Cet imposant énergumène, souvent vêtu d’une chemise carottée délavée, d’un manteau d’hiver beaucoup trop sal et d’une paire de bottes de construction trouée, utilise un language pour interpeller ma personne me laissant souvent l’impression que j’ai un grade dans l’Armée canadienne.

Je m’explique.

Effectivement, lorsque le camionneur entre dans l’entrepôt avec la démarche gracieuse d’un paon, les deux premiers mots qui sortent de sa bouche de linguiste pour me saluer peuvent ressembler à: « Bonjour…

Amigo, l’grand, chef, capitaine, boss, patron, champion, sergeant, lieutenant, adjuvant, major, colonel, général, etc. »

On dirait que tous les truckers ont une liste officielle de surnoms à utiliser dans leur semaine de travail, parce qu’à chaque jour, je n’ai jamais droit au même pseudonyme.  Fascinant.

Mais, mon titre préféré reste l’élégant et respectueux « l’gros », héritage sociotulturel légué par les génies de Loft Story.  Rien de mieux que de se faire rappeler que tu as un léger problème de surpoids par un Bob barbu qui doit peser 275 livres et qui se nourrit et s’abreuve de toute la crap offerte dans les shacks à patates des autoroutes.  Très valorisant.

Note aux camionneurs qui livrent à ma job: prochaine fois que tu m’appelles le « gros » j’te fais un flat avec mon exacto.  Merci.

Patrice Godin est derrière vous en ce moment

Posted in noir, prénom, télé with tags , , , , , , , , , , , , , on 19 janvier 2010 by Le Boucher du West Island

Je regarde peu la télévision québécoise, mais quand je le fais, c’est inévitable: je tombe sur Patrice Godin.

Cet acteur hante les ondes tel un spectre.  Il est dans chaque émission made in Québec.  Regardons les preuves:

– Pat joue dans Destinées dans le rôle d’un chirurgien esthétique charmeur et mâle

– Pat joue dans C.A. dans le rôle d’un entraîneur de boxe charmeur et mâle (un peu comme toutes les autres présences masculines de l’émission)

– Pat joue dans La Galère dans le rôle d’un homme charmeur et mâle (contrairement aux autres présences masculines de l’émission qui sont des trous de cul finis)

– Pat joue dans Providence dans le rôle d’un gars de construction charmeur et mâle.

– Pat a joué dans L’Héritière de Grande Ourse (chasseur de paranormal charmeur et mâle), Virginie (prof charmeur et mâle) et a même incarné Jacques Parizeau dans la minisérie René Lesvesque.

Parizeau n’a jamais eu l’air aussi charmeur et mâle.

Je crois même l’avoir aperçu comme chroniqueur à Dumont 360 et comme Beauté dans Le Banquier. Je n’ai rien contre P-God (copyright Bipolaires), mais je m’inquiète pour sa santé.  A ce rythme, il va nous péter un burn-out.  Pat, je t’en prie, refuse les inévitables propositions de rôles qui s’en viennent: un docteur charmeur et mâle qui parvient à faire enfin sourire Isabel Richer dans Trauma ou le dentiste charmeur et mâle de Julien Poulin dans Rock et Rolland (quel jeu de mot succulent d’ailleurs.)

Why’d you have to go and make things so overrated?

Posted in films, geek, musique, noir, nourriture, prénom, quotidien, Uncategorized with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 novembre 2009 by Le Boucher du West Island

Dans la vie de tous les jours, il y a beaucoup de trucs qui me font m’exclamer intérieurement (pas à voix haute: je ne suis pas encore complètement dément) « Wow, c’est vraiment overrated! ».  Donc, en plus de lancer un appel à tous nos lecteurs pour savoir comment traduire « overrated » (« coté trop haut »?), je vous présente mon Top 5 des choses les plus overrated.

1- Robert Pattinson

Robert Pattinson

Premièrement, j’ai toujours pensé que c’était « Pattison » et non pas « Pattinson ».  Pourquoi ce N de trop vient s’immiscer dans le milieu du nom de ce soi-disant « sex symbol »?!  De plus, en tant que mâle-alpha hétérosexuel, je peux tout de même avouer trouver certains acteurs sexy, lors de soirées arrosées où moi et mes confrères divaguons sur le sujet.

Par exemple, si j’étais une femme (ou Alex Perron), je me taperais volontiers Christian Bale, Nathan Fillion ou Johnny Depp.  Par contre, je frapperais Robert Pattinson avec ma sacoche en hurlant « Au viol! ».  Sa tête démesurée, son regard vitreux, ses cheveux qui semblent avoir mutés en matière vivante à cause du gras et son apparence générale du Roi des Douchebags me répugnent.  Mesdames (et mesdemoiselles), montez vos standards vers quelqu’un qui se lave.

2- Les pommes

AppleBasket

« Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours. » Faux. Avec une pomme par jour, tu t’enlèves des petits bouts de pelure des dents jusqu’à ta mort.  Et tu vas finir par être constipé en tabarnak.

3- Les vinyles (ou « des records » si vous avez plus de 60 ans)

broken-record

Sauf si tu t’appelles Paul Oakenfold (trouvez c’est qui maintenant), les albums vinyles n’ont pas leur place chez toi.  En effet, à part pour le facteur « méga-nostalgie », à quoi ça sert d’avoir ces assiettes de rubber qui jouent seulement dans la machine la plus désuète de tous les temps après la baratte à beurre?  Et qui sonnent comme si l’artiste jouait enfermé dans un coffre de char, à côté d’un micro-ondes qui cuit du pop corn?  Et qui sautent aussitôt que tu tousses trop fort?  En plus, la plupart de ceux qui trippent « vinyles »  sont des tits-culs qui sont nés à l’époque des cassettes minimum et qui se pensent cool alors…

4- Star Wars IV, V, VI

165732__starwars_l

Je capote sur la science fiction, mais je n’ai jamais été capable d’embarquer dans Star Wars.  Je suis désolé, mais je me fous de qu’est-ce qui peut arriver à une bande de créatures en latex aux noms étranges (Yoda, Jabba, Chewbacca, Etcetera) ou une bande d’humains aux noms étranges (Leia Organa, Grand Moff Tarkin).  Et la je ne parle même pas des prequels, de la série animée, du film animé, des jeux vidéos, des Legos ou des comics books.

*NOTE: ce paragraphe peut s’appliquer autant à la série Lord of the Rings.  « Il faut jeter l’anneau dans le feu du volcan sinon la Contrée sera éliminée! »…Ok, bonne chance. M’en calisse.  Faites ce que vous voulez, les nains.

5- Twitter

Twitter-052209L_3

Parlant de « m’en calisse, faites ce que vous voulez », voici Twitter! Si vous avez toujours eu envie de tenir le monde au courant des moindres détails insipides de votre vie, voici votre chance! Et si vous vous êtes toujours demandé « tiens, je me demande ce que fait Ashton Kutcher à ce moment précis? », c’est maintenant possible!

leBouCher45_91: mangé un jeello au citron tantot OUACH!1 c tlmt la saveur que jaime le moins de jello! LOL

De la grande littérature.


Les 1001 visages de John Connor

Posted in films, fin du monde, geek, prénom, rose, télé with tags , , , , , , , , , , , , on 23 mai 2009 by Le Boucher du West Island

johnconnor_banner copy

La série Terminator est une de mes franchises cinématographiques préférées.  Le concept si simple, mais l’exécution si brillante en font des films magistraux dans leur genre.  D’ailleurs, je suis un de ceux qui préfèrent l’original à sa suite.  De plus, j’avoue que le 3e volet a des lacunes dû au facteur « pas-de-James-Cameron », mais il se dresse fièrement aux côtés de T1 et T2 sur mon étagère à DVD.  Par contre, ce qui semblait être une trilogie s’est maintenant transformée en franchise, avec l’émission de télé The Sarah Connor Chronicles (que j’ai trouvé très moyenne) et le film Terminator: Salvation, sorti en salles hier, qui a l’air aussi très moyen.

Alors, qu’est-ce qui lie ensemble toutes ces incarnations différentes de Terminator? Arnold Schwarzenegger?  Bien non, épais! John Connor, bien sûr!  Le futur leader de la résistance qui est constamment la cible des cyborgs provenus de l’an 2018 est le seul élément liant chaque oeuvre.  Mais, au cours de 4 films et une émission, le visage de John Connor a changé plus de SEPT fois!  C’est plus que James Bond, qui lui s’est étalé sur 21 films! Donc, voici le guide officiel (yeah right) de toute l’évolution de John Connor!  Read this list if you want to live.

******

1- Bébé ConnorT2: Judgment Day (Dalton Abbott)

Dalton_Abbott002

La plus jeune incarnation de John, sauf si on compte les spermatozoides de Kyle Reese dans le premier film.  Il apparaît lors du cauchememar de Sarah, sa mère, qui imagine la ville de Los Angeles se faire éradiquer par une bombe nucléaire.  Vous savez, cette séquence qui vous fait encore frémir de peur à chaque fois que vous la voyez?… Oui, celle-la!

******

2- Petit ConnorTerminator: The Sarah Connor Chronicles (John DeVito)

300px-JohnDeVito001

Comme j’ai arrêté de regarder l’émission après 2-3 épisodes, je ne sais pas dans quelles circonstances Petit John apparaît.  Par contre, j’espère qu’il ne s’agit pas d’une confrontation avec un T-850, parce qu’il est encore trop jeune pour reloader un semi automatique sans que ses petits poignets craquent comme des cannes de Noël.

******

3- Le Vilain Petit Connor– T2: Judgment Day (Edward Furlong)

furlong082607

Le premier John qu’on voit est dans le deuxième film.  Il est un jeune rebelle qui préfère voler de l’argent des ATM à la Galleria plutôt que d’entraîner son corps et son esprit au combat apocalyptique contre des cyborgs tueurs.  Quel ingrat!  De plus, il est souvent considéré comme le meilleur interprète du personnage (et le plus énervant).  Par contre, dans Rise of the Machines (le 3e film), les producteurs n’ont pas choisi de renouveller le contrat de M. Furlong…peut-être parce qu’en 2003, il ressemblait davantage à un livreur de souvlakis sur la méthadone qu’au chef de la résistance humaine.

VT 080307 A

******

4- Emo ConnorTerminator: The Sarah Connor Chronicles (Thomas Dekker)

thomasdekker

A cet âge, John est comme n’importe quel adolescent : il est toujours de mauvaise humeur, désobéit à sa mère et semble tout droit sorti du catalogue de Soho’s.  De plus, sa coupe de cheveux était tellement ridiculisée par les fans que les producteurs l’ont changée pour la deuxième saison, laissant place à ce que j’appelle…

******

5- Emo Connor Avec Les Cheveux Plus CourtsTerminator: The Sarah Connor Chronicles (Thomas Dekker Avec Les Cheveux Plus Courts)

advertisinganarchy_terminator

******

6- Connor ChiâleurTerminator 3 : Rise of the Machines (Nick Stahl)

2003_terminator_3_wallpaper_002

Bien qu’il semble en contrôle, charismatique et puissant sur cette photo, voici plutôt ce qu’il a l’air durant la majorité du film.  Je ne mettrais pas la survie de la race humaine dans les mains de cet homme….

Glock19a-1-

******

7- Bat-ConnorTerminator : Salvation (Bruce Wayne Christian Bale)

terminator

A la surprise de tous, l’acteur montant Christian Bale a choisi de camper le rôle du leader du futur dans le plus récent film.  En effet, je crois qu’il voulait prendre une pause des méga-blockbusters à grand déploiement et faire un petit film indépendant et discrèt.  D’après les pubs, il semble être enfin devenu le chef sûr de lui qui était annoncé…contrairement au 3e film.  (Regardez encore la photo de Mr. Stahl.  On dirait un chaton qui vient de se faire surprendre à déchirer un coussin de sofa!)

Glock19a-1-

******

8- Bad Ass Motherfucker Connor T2 : Judgment Day (Michael Edwards)

400px-MichaelEdwards004

Après huit tentatives, John Connor est enfin devenu le dirigeant de la résistance humaine qu’on attendait tous ! Sérieusement, regardez ce regard d’acier ! Il pourrait vendre des portes moustiquaires à l’équipage d’un sous-marin !

Et vous, quel est votre John Connor préféré? (c’est prouvé: poser une question à la fin de son blog incite les gens à commenter!)


L’Union Des Assassins Strikes Back

Posted in Montréal, noir, prénom, télé with tags , , , , , , , , , , on 29 avril 2009 by Le Boucher du West Island

219_vignette

« Qu’est-ce qu’en un nom? », demandait Shakespeare (dans son cas, c’est « pas mal d’occasions de faire des fautes d’orthographe ».)

Dans un article précédent, j’avais mis à nu les crimes atroces commis par des artistes de chez nous, soit le démembrement de Michel Côté et l’infanticide de Cathy Gauthier, ce qui a sûrement nui à sa vente de billets. Eh bien, aujourd’hui, il s’agit du « comédien-humoriste-animateur-Patrick Huard des pauvres » Louis Morissette à se retrouver devant la justice…et à y mentir.

Mais, ne vous en faites pas, les amis: je suis sur l’affaire! Je vous avertirai si jamais je spotte Janine Sutto sur St-Laurent en train de faire une fellation à Benoît Brière.