Archive for the publicité Category

La chanson du Barbie’s : un nouvel hymne à l’amour?

Posted in les internets, noir, publicité, vidéo on 2 décembre 2010 by arrachecoeur

Le Barbie’s Resto Bar Grill a lancé depuis quelques semaines une nouvelle publicité dans toute la province. Une chanson digne d’un oscar de la meilleure trame sonore de tous les temps ( pffft, va te cacher, my heart will go on ) accompagne la publicité où l’on voit plein de gens manger.

Bon. Plein de gens manger, c’est pas mal ça qu’on fait au Barbie’s, allez vous me dire.

Oui, ok.

Mais la chanson! La chanson! Écoutez-la! Dansez! Festoyez! Vomissez!

Voilà quinze secondes que vous auriez pu investir ailleurs afin d’écouter de la meilleure musique. Tel écouter votre sécheuse, souffler dans un sifflet vraiment fort, gratter un tableau avec vos ongles ou écouter la douce voix de Jean Charest.

Nous espérons que notre critique constructive aidera autant le restaurant qu’il a aidé Les ameublements Elvis, back in the days.

PS

Justement, le compositeur (ou juste un fan de la toune, je n’ai pas cherché à ce point-là! J’ai une femme et des enfants après tout…) cherche à faire des millions avec une version youtube en bonus de dvd!

Nous ne te remercirons jamais assez… Steve Lessard?

Ouais, le même gars qui fait Jingle Bell Rock au ukulélé avec la fly ouverte.

l’art de la pub

Posted in affiches, noir, publicité on 24 juin 2010 by arrachecoeur

Il y a une publicité de la boutique en retard sur son temps vintage American Apparel qui pourrait bien gagner le prix de la pire publicité au monde.

Je pourrais vous décrire longuement pourquoi c’est extrêmement mauvais, mais l’air bête et les vêtements grotesques de la mannequin devraient être suffisants pour que vous compreniez.

Les Bipolaires…C’EST FULL CAPOTANTA!!!

Posted in noir, publicité, quotidien, télé with tags , , , , , , on 26 février 2010 by Le Boucher du West Island

C’est le moment de la chronique « Le Boucher Chiâle Contre des Pubs Télé »! En effet, après les Mini-Eggs, les achrocordons, les vieilles annonces de Noël, Germain-Larivière et bien sûr, la saga Ameublement Elvis, c’est au tour de la pub de La Reine des Sauces à passer sous le scalpel de ma critique irrévérencieuse (ou immature, si vous préférez).

Tout d’abord, chapeau aux concepteurs qui savent comment attirer l’attention du public.  En effet, un petit garçon en T-shirt orange qui hurle des ultra-sons me fait toujours m’arrêter devant la télé, ne serait-ce que pour soigner mes tympans meurtris.  L’enfant proclame ensuite (très) haut et (très) fort…

– PA-PA! LA SAVEUR DÉ TA SAUCE EST INCROYABLÉ!

…dans un accent digne de Mario et Luigi.

Le père lève alors les yeux au ciel et fait une moue qui semble dire « Courage, il ne reste que 4 heures à ma visite hebdomadaire pis sa mère vient le chercher! »

Par contre, la goutte qui fait déborder le vase de patience du père est quand le garçon s’écrie:

– TU ES VRAIMENT LA REINE DES SAUCES!

Le père, se sentant menacé par l’émasculation totale que son fils vient de lui faire subir, réaffirme son statut de mâle Alpha en répliquant:

– Toi, mon petit comédien, arrête de goûter ta sauce pis mange tes pâtes aussi!

Croyez-moi Monsieur: votre fils n’est pas un comédien.

Finalement, après quelques secondes de violence gratuite contre un piment rouge, le cauchemar s’achève…MAIS pas avant que le petit Bobby DeNiro revienne nous livrer une perle de sagesse, en se shakant les doigts comme tous les Italiens le font (c’est connu):

– La Reine des Sauces…….ELLE EST FULL CAPOTANTA!

Non, vous n’êtes pas en 1996: les concepteurs toujours aussi près des jeunes d’aujourd’hui ont bel et bien choisi « Elle est full capoté! » comme slogan de leur sauce.  Quoique livré par un enfant aussi calme et attachant, c’est un bon argument pour la vasectomie du véritable génie de marketing.

(allez sur le site de La Reine des Sauces pour des bloopers, incluant le père qui reprend le fils 10 fois, alors qu’il se trompe dans SA ligne de texte unique.)

Mini-Eggpocalypse

Posted in fin du monde, mort, noir, nourriture, publicité, télé with tags , , , , , , , , on 4 février 2010 by Le Boucher du West Island

Avez-vous vu la pub des traditionnels Oeufs de Pâques de Cadbury où un lapin pilote un avion-citerne, mais au lieu de déverser de l’eau, ce sont de délicieux Mini-Eggs?  Si vous l’avez vu (et si vous êtes mentalement dérangé comme moi), vous avez peut-être remarqué quelque chose qui ne tourne pas rond.

Fait A: Un lapin standard n’est même pas capable de catcher le concept qu’il ne faut pas manger ses crottes, alors je le vois mal s’emparer d’un appareil aéro-nautique.  Bref, afin que ce lapin aient les facultés mentales pour un tel raisonnement, il faudrait qu’il ait muté et évolué d’une façon quelconque.

Fait B: Lors de la pluie apocalyptique de Mini-Eggs et d’Oeufs au chocolat fourrés avec un stuff blanchâtre inconnu, la population se précipite sur les friandises en souriant.  Quelle chance: aucun projectile n’atteint les gens!  Heureusement, puisqu’à cette vitesse foudroyante et cette altitude, les oeufs auraient fracassés les crânes des enfants comme si c’était du Stryrofoam.  Bref, une véritable vision cauchemardesque de sang et de chocolat, comme le mentionnent les Évangiles Selon Cadbury.

Conclusion: Personnellement, si j’étais témoin d’un scénario où des lapins mutants prennent le contrôle d’appareils gouvernementaux pour éradiquer la race humaine avec des bonbons de Pâques…je ferais mes prières.

(chocolats disponibles jusqu’à Pâques seulement!)

Festivités pour notre premier anniversaire! (Un mot de L’Arrache Coeur)

Posted in Actualités, fête, publicité, quotidien, rose, sexe with tags , , , , , , on 14 décembre 2009 by arrachecoeur

Vous savez, la bipolarité est un trouble assez spécial. Certaines personnes se croient bipolaires, car elles subissent certaines sautes d’humeur à des moments aléatoires. Mesdames, c’est normal, ce sont les conséquences des SPM. Vous n’êtes pas bipolaires.

Non. Le trouble bipolaire est plus important que ça.

Une personne atteinte de bipolarité souffre de highs et de downs.

Les highs sont assez troublants. Les bipolaires savent qu’ils sont sur un high lorsqu’ils font des achats bizarres (le slap-chop ou un snuggie, par exemple), lorsqu’ils participent à des évènements de grande envergure (prendre d’assault un édifice parlementaire pour y mettre une affiche, par exemple) ou lorsqu’ils se croient très drôle et qu’en fait, ils font de l’humour de matantes (François Massicotte, par exemple).

Néanmoins, les downs sont d’autant plus troublants. Lors de ces périodes, les bipolaires se trouvent en état léthargique dans lequel ils n’éprouvent aucune émotion. De plus, lors de ces moments, les bipolaires ont souvent envie de ne rien faire (ne pas blogguer, par exemple) et ils sont souvent marabouts, voire suicidaires (je ne ferai pas de jokes de suicide douteuses, c’est vraiment trop méchant… quoi que……………..NELLY ARCAN).

Pour contrer ces troubles, les bipolaires doivent prendre du lithium (ou écouter la chanson de Nirvana en boucle, jusqu’à ce qu’elle rentre dans le sang) ou bien avoir des relations sexuelles sans retenu (comme notre chère Varda Étienne). Ce sont les deux seules solutions. Lithium ou sexe. Croyez-moi.

Comme depuis un an nous sommes trois à s’entretuer pour nos flacons de lithium, j’ai opté pour la deuxième solution. Et comme depuis un an le boucher et mister love on fait de même, on va au fuzzy de Laval tous les jeudis/vendredis/samedis/dimanches pour se pogner des filles. On essaie de trouver celles qui ont plus de 15 ans, mais c’est difficile au fuzzy.

Vous voulez nous voir? C’est facile! On est les trois dudes avec la civic montée, la casquette par en arrière, la petite barbe bien taillée, le look gangster. Les trois qui passent leur temps au gym, pour aller au fuzzy et ensuite au mcdo. Les trois qui font woot woot dans le club.

Quoi?

Ils sont tous comme ça à Laval vous dites?

Eh bien… cherchez nous, on fait ça depuis un an.

Un an déjà…

Et on espère bien continuer.

Continuer à être Bipolaires.

Solo d’achrochordon

Posted in noir, publicité, quotidien, télé, Uncategorized with tags , , , , on 27 novembre 2009 by Le Boucher du West Island

Vous savez, la publicité du Dr. Scholls pour les traitements des achrochordons?  Celle qui annonce pouvoir éradiquer ces petits bouts de peau disgracieux qui dépassent sur votre corps (non les gars, pas ce bout là)?  Celle qui répète à peu près 20 fois le mot « achrochordon »?

Vous savez de quoi je parle?

Ben c’est crissement dégueulasse.

(La photo ci-dessus n’a rien à voir avec l’article.  C’est juste que chercher « achrochordon » sur GoogleImages, ça t’enlève rapidement l’appétit.  Essayez pour voir.)

Noël vient qu’une fois l’année

Posted in fête, hockey, Noël, publicité, rose, télé with tags , , , , on 19 novembre 2009 by Le Boucher du West Island

Si vous avez posé vos yeux sur un appareil de télé récemment, vous avez sûrement remarqué que Noël approche.  En effet, nos amis les publicitaires nous roulent une fois de plus les mêmes annonces que l’année passée, genre…

• les parents qui demandent au commis du Best Buy un « Omigod, c’est teeellement hot, style, point com! » pour leur fils de 14 ans, ce à quoi le commis rétorque « c’est juste à côté des ‘Wwwooooww! Je suis tout trempe dans mes shorts! Trop méga-cool! » Toujours aussi drôle!

•  le gros de Future Shop qui court sur un tapis roulant…avec des cadeaux dans les bras…et qui tombe parce qu’il n’est pas capable d’arrêter la machine.  Je n’ai jamais compris le lien avec Noël, mais je suis sûr que les concepteurs avaient une très bonne raison de la rejouer cette année.

• rajoutez un « best-of » des vieilles annonces de Noël de Léon qui fêtent leur 100e anniversaire (comme les Canadiens! A quand un chandail jaune serin?) et c’est comme si Noël de l’année passée n’était jamais fini!

Et nous ne sommes que le 19 novembre!  On a encore un bon mois pour en revoir d’autres!  Car quel est l’intérêt de tourner des nouvelles pubs à chaque année pour une période d’un mois et demi quand tu peux recycler les mêmes constamment?

Euh…

BONUS: ceux qui ont leur sapin allumé dans leur salon en ce moment, frappez-vous en arrière de la tête.  Une bonne claque, là.  Allez, j’attends.  Plus fort.  Boooon!