Archive for the wacko jacko Category

Leloup et nous

Posted in rose, télé, wacko jacko with tags , on 28 avril 2009 by arrachecoeur

leloup1


Jean Leloup disait dimanche dernier, à tout le monde en parle, qu’être Bipolaires est la grande monde par les temps qui courent. Tous les psychologues catégorisent tout le monde de bipolaires ou d’avoir un trouble d’attention.

Eh bien, nous sommes à la mode!

Publicités

Aime est-ce haine?

Posted in geek, noir, quotidien, wacko jacko on 26 avril 2009 by arrachecoeur

Tout comme il y a plusieurs types de fans de hockey, il y a plusieurs types de scripteurs sur msn.

Non, il n’y a pas de liens. Cessez de chercher.

Voici les différents types de scripteurs sur msn/facebook/twitter/ta yeule.

  • Le gêné : Il n’ose pas déranger les gens qui travaillent fort sur msn. Il ponctue toutes ses phrases à l’aide de points de suspension.

– Salut, ça va?

– Oui… toi…?

  • Le dynamique : La personne qui bouge tout le temps dans la vraie vie ne peut supporter de ne pas bouger sur msn. Il ponctue donc toutes ses phrases à l’aide d’innombrables bonshommes-sourires qui bougent, grouillent et explosent.

– Salut, ça va?

– OUAIS!!! et toiiii?

  • L’impatient : Il parle beaucoup et exige une réponse dans les 3 nano-secondes qui suivent ses paroles. Il ponctue ses paroles de Wizz beaucoup fréquents.

– Salut, ça va?          Allô?        Es-tu là?        AAAAALLLOOOO?

Bob vous a envoyé un wizz.

– Es-tu là? allô? Réponds!

  • Le bête : Il répond de façon de sec. On dirait vraiment qu’il se contre-balance de tout le monde qui lui parle.

– Salut, ça va?

– Oui.

– Quoi de neuf?

– Rien.

  • Le déprimé : Il va sur msn pour se désennuyer, mais il ne fait qu’ennuyer les autres. Il veut parler de ses problèmes à quiconque lui dira : comment ça va?

Salut, ça va?

– Correct, là…

– Juste correct?

– Ouain.. c’est que bla bla bla bla.

  • L’analphabète : Il va sur msn pour se distraire et semble bien sûr avoir tout oublier de son école primaire.

Salut, ça va?

– po pir, toe?

– Oui, quoi de neuf?

– jtavailait tanto pis à soer jsore avec mé chummis.

  • Le gars qu’on connait pas: Il vous ajoute alors qu’il ne vous connait pas. C’est l’ami de l’ami qu’on a entrevu une seule fois et c’est bien assez pour lui.

Salut, ça va?

– Qui es-tu?

– Ah, je suis l’ami de bob! On s’est vu au party! J’ai ris quand t’as fait la joke de Cédrika Provencher là! Tu t’rappelles pas?

Mention spéciale : Bravo à tous les gens qui mettent leur vie dans leur nick de msn.

Bob – Yesss on sort au foufs à soir avec Paul et Paul!

Types de fan

Posted in hockey, Montréal, quotidien, rose, sports, télé, USA, wacko jacko with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2009 by arrachecoeur

Il mentionnait qu’il n’existait que deux sortes de fans, lorsqu’on parle d’une équipe de hockey (feu les Canadiens de Montréal, par exemple).

Ceux-ci:

L’impulsif – Celui qui glorifie trop vite et qui, conséquemment, urine sur chaque joueur qui commet une faute.
Sa phrase clichée : «Moé j’crisserais la moitié de l’équipe dehors!»

Le rationnel pompeux – Celui qui défend les joueurs hués pour s’auto-prouver qu’il est un «vrai fan» plus civilisé et intelligent que les autres.
Sa phrase clichée : «Voyons donc! Calmez-vous bande de caves. Si tel joueur jouait à Detroit il serait bien meilleur!»

Je me permets de terminer son travail en ajoutant d’autres types d’amateurs.

Le fan d’un seul joueur – Celui qui prétend aimer l’équipe, mais en fait, il n’aime qu’un seul joueur (souvent le plus populaire) .
Sa phrase clichée : «L’équipe n’est rien sans Kovalev!»


Le fan matérialiste – Celui qui a besoin de prouver aux autres qu’il aime l’équipe. Il possède trois t-shirts, un jersey, une casquette, le porte-feuille, le porte-clé, les bobettes, les condoms, le vernis à ongle, le téléphone cellulaire, la brocheuse, le déodorant, le scorbut et les bas à l’effigie de l’équipe.
Sa phrase clichée : «As-tu vu mon nouveau tattou des Canadiens? Drette su mon cœur!»


La fan qui trippe sur les joueurs (aussi connue sous le nom de plotte à puck) – Celle qui n’aime que les joueurs qu’elle trouve incroyablement séduisant.
Sa phrase clichée : «Price c’est l’homme de ma vie!» ou «C’est plate que Bégin ait été échangé, il avait tellement de beaux yeux!»


Le fan statisticien – Celui qui connait tous les statistiques de tous les joueurs et qui passe pour un génie et/ou un pas de vie.
Sa phrase clichée : «La prochaine partie, Montréal va la gagner, parce que depuis que Kyle Turris a été acquis par les Coyotes de Pheonix en 2007 (3e choix au repéchage bien sûr), l’équipe (anciennement les Jets de Winnipeg, mais ils ont déménager en 1996) n’a battu le Canadien de Montréal qu’une seule fois sur 3 lorsque le match se déroulait à Montréal, un mardi de février où la température extérieure oscillait entre – 5 et -10’c un samedi soir où c’est une reprise des Simpsons qui passe à Télétoon.»


Le hater qui aime l’équipe en cachette – Souvent voué à une équipe rivale, le hater aime l’équipe secrètement, mais ne veut pas l’avouer à ses amis pour être intéressant/différent.
Sa phrase clichée : «LET’S GO BRUINS!»


Le fan jamais à jour – Celui qui ne s’informe pas et qui, par conséquent, écœure tout le monde avec ses questions idiotes. Il porte souvent un chandail des Nordiques.
Sa phrase clichée : «Mike Ribeiro est rendu à Dallas?»


Le fan baby-boomer – Celui qui aime le Canadiens, mais pour ses performances dans les années 70.
Sa phrase clichée : «Guy Lafleur était ben meilleur!»


Le fan tough – Celui qui veut toujours voir du sang sur la glace.
Sa phrase clichée : «LARAQUE! LARAQUE!»


La blonde du fan – Celle qui trippe sur le hockey pour faire plaisir à son chum.
Sa phrase clichée : «S’ils gagnent à soir, ils gagnent les séries?»


La blonde conne du fan – Celle qui trippe sur le hockey pour faire plaisir à son chum, mais qui est idiote, qui plus est.
Sa phrase clichée : «Les Canadiens, ce sont les blancs ou les jaunes?»


Le fan négatif – Celui qui dit que l’équipe est toujours vouée à la défaite.
Sa phrase clichée : «J’écoute la game même si je sais qu’ils vont perdent…»


Le fan positif – Celui qui dit que l’équipe est toujours vouée à la victoire.
Sa phrase clichée : «J’ÉTAIS LÀ À LA REMONTÉE HISTOIRE DE CINQ BUTS CONTRE LES RANGERS!»

Vous dites?

Posted in films, fin du monde, geek, Montréal, noir, quotidien, télé, wacko jacko with tags on 28 mars 2009 by arrachecoeur

Je regardais, tout en sirotant un martini aux litchis, les critères de recherche qui ont mené ici quelques lecteurs ambitieux.

L’orthographe restera le même.

  • Pub erotique (3 fois) : J’aimerais bien voir la tête de la personne qui a tappé ça et a abouti sur l’excellente pubicité de la Stm.
  • 1500 Virginie : Une c’est déjà trop, non?
  • que signifie la fin du monde bipolaire : Quand sommes-nous tombé dans la philosophie apocalyptique?
  • Érotique : Ok. Bon. Comment peux-tu écrire érotique (et seulement ce mot) et tomber ici?!?!?!?
  • Caleche du sexe : Nooooooon come ooooooon!
  • Elise Guilbault seins : On en a déjà parlé.
  • Photo Matthew lillard nus : J’ignore qui est ce mystérieux Matthew Lillard. Je viens d’aller voir sur google image et il n’est même pas cute. Ça sombre dans le ridicule! Écrivez aaaau moins Robert Pattinson sex orgy orgasmic naked drugs buttfuck shit ass little bit now.

Et le numéro 1! THE NUMBER ONE OF ALL TIME (merci, contrat de gars) :

  • www.shoppingtva.ca : Si tu connais la fucking adresse web, pourquoi tu la tappes sur google et tu cliques sur LE MAUVAIS LIEN. Il faut être définitivement un imbécile fini.

Mes respects aux amateurs de shooting tva.

La mort incarnée

Posted in fin du monde, noir, wacko jacko with tags , , on 15 décembre 2008 by misterlove

Michael "Zorro" Jackson

Lecteurs et lectrices,

l’heure est grave.  Jamais depuis les 10 plaies d’Égypte le monde n’a été aussi près de la fin des temps.  Le 11 septembre 2001?  « A walk in the park » comme diraient nos voisins du Sud.

Non, je parle ici d’une menace qui met littéralement en périle la vie sur Terre: Michael Jackson… transformé en super villain.  Effectivement, avec sa nouvelle armure, composée d’un chapeau de journaliste des années 50, d’un masque de Zorro, d’une robe bleue poudre et d’un CD piraté, Wacko Jacko annihilera les armées de l’Homme et touchera les enfants à un rythme d’enfer. Son règne de terreur, selon moi, durera pendant des millénaires et pourrait même forcer le Soleil à s’éteindre plus rapidement.

Comme si ce n’était pas suffisant pour mettre les gouvernements du monde en état d’alerte, les globes oculaires de Jacko peuvent maintenant produire un rayon de la mort transformant le commun des mortels en statut de selles (note de l’auteur: l’orthographe du mot « selle » est volontaire).  Pour s’en convaincre, il suffit d’observer sa première victime sur la photo.  Cependant, son attaque la plus féroce est sans contredit le « touche-pipi sous les couvertures ».

Rien ne sert de se cacher ou de fuire.  La mort est la seule option.  Adieu.