Œil pour œil, dent pour dent

Posted in Uncategorized on 23 octobre 2011 by arrachecoeur

Je marchais tranquillement dans ma belle ville brune en parlant au délicieux Mr. Love au téléphone quand tout à coup, ba, da, BOUM.

 

Quelqu’un avait une dent contre lui. 

Si vous voyez un édenté à Verdun (je sais qu’il y en a beaucoup, pas obligés de me le rappeler), dites-lui que j’ai trouvé ses dents par terre.

Bref, j’ai écrit un article très long.

Posted in les internets, rose, télé, vidéo with tags , , , , , , , on 17 octobre 2011 by Le Boucher du West Island


* à lire avec un accent français

Bref, je suis arrivé chez moi et j’ai ouvert mon ordi. J’ai été voir mes nouveaux e-mails. J’en avais 3. J’étais heureux. En cliquant dessus je me suis rendu compte que c’était une « newsletter » d’un site que j’ai visité une seule fois, un commentaire me traitant de « faggot »  sur un vidéo que j’ai mis en ligne il y a 3 ans et une invitation Facebook d’un type que je ne connais presque pas parce qu’il a coché « Invite All Friends ». J’étais triste. J’ai décidé d’écrire un nouveau billet pour me dire que j’étais productif, mais je n’avais pas d’inspiration. Je me suis dit :

Bah, je pourrais encore chiâler sur une pub et voilà. C’est pas comme si on avait à se forcer. Mister Love a fait un article avec seulement une affiche et deux fois le mot « No ».

Je me suis senti moche de dire que Mr. Love ne s’était pas forcé et je me suis dit :

Au moins, il s’est déjà forcé davantage que George Lucas l’a fait pour le poster. Et pour faire l’Épisode Un.

J’ai rigolé de ma blague et je l’ai notée pour l’utiliser dans un futur article, un futur épisode de série-web ou un futur party pour épater la galerie.  Je me suis dit que l’expression « épater la galerie » sonne vraiment éfféminée. Je me suis félicité de ne pas l’avoir utilisée en public. 

J’ai été glander sur Facebook pour trouver des idées d’articles. J’ai vu que L’Arrache-Cœur avait mis un lien vers une série-web qu’il avait trouvé très drôle. J’ai cliqué sur le lien. J’ai vu que c’était sur le site de Canal+. J’ai alors émis ce son :

Aghhhrrfff…

C’était un mélange de soupir et de désintérêt parce que ma seule exposition à l’humour français, c’est de voir Frank Dubosc qui se dénude à toutes les cinq minutes malgré le fait qu’il doit avoir 60 ans passé. Je me suis senti coupable de dénigrer Frank Dubosc et de mes préjugés contre l’humour français. Je me sentais vachement coupable aujourd’hui dis donc. Malgré tout, j’ai visionné un épisode. C’était très drôle. J’étais jaloux de ne pas avoir pensé à ce concept. J’ai concocté un plan machiavélique pour aller éliminer les créateurs et prendre leur place. Je me suis rappelé que je n’avais pas de passeport.

Bref, j’ai découvert une excellent série web.

Je sais ce que tu as fait sur ton chemin du retour.

Posted in mort, noir, quotidien on 17 octobre 2011 by arrachecoeur

Je me baladais sur l’avenue le coeur ouvert à l’inconnu quand tout à coup, une voiture m’a coupé.

Je ne suis pas violent de nature, alors je l’ai laissée passer, cette osti d’Altima de marde.

Et j’ai réalisé quelque chose.

Il y a un cadavre dans le coffre de la voiture.

Mais je ne suis pas un idiot. Je connais les conséquences d’une telle vision. Je sais que maintenant le meurtrier sera à ma trace et me poursuivra jusqu’à ma mort. Heureusement, je n’étais pas avec la sublime Jennifer Love Hewitt (qu’on ne voit plus assez d’ailleurs… Appelle-moi Jennifer Love!) ni avec Neve Campbell (ouain… toi ça me dérange moins), alors je n’ai pas réellement peur pour ma vie.

Toutefois, j’ai déjà lu deux ou trois Chair de poule (bon d’accord… plus de vingt…) et je sais que la dépouille se réanimera et viendra me hanter jusqu’à ce que je meurs inexplicablement à la fin à cause d’un pantin ou d’une substance verte dégueulasse.

Ne vous posez pas de questions si je n’écris pas dans les jours à venir; je serai décédé.

Pleurez ma mort, chers lecteurs.

Sentez-vous libres de m’écrire un hommage dans les commentaires.

Drive et 19-2, même mensonge

Posted in Actualités, films, noir, USA with tags , , , , , , on 12 octobre 2011 by misterlove

Sarah Deming, une citoyenne américaine érudite, poursuit la compagnie de distribution FilmDistrict responsable de la diffusion de Drive, le dernier film à mettre en valeur le magnifique faciès de Ryan Gosling.

La raison de la poursuite?

En se basant sur la bande-annonce du film qui mettait l’emphase sur les poursuites en bagnoles, la spectatrice justicière estime que Drive n’était pas asssez similaire à la franchise oscarisable Fast and Furious.  Madame Deming exige le remboursement des 10 dollars déboursés pour son billet de cinéma ainsi qu’une réforme obligeant les studios américains à réaliser des bandes-annonces fidèles au produit final.

Mon avis?

Sarah Deming est une christ de folle a absolument raison de traîner ces crapules en court!  Selon moi, les films, comme tous les autres produits culturels, devraient être absolument identiques aux attentes que le spectateur a par rapport à ceux-ci.  Il devrait exister un ratio de 1:1 entre ce que l’on veut voir et ce que l’on voit.  Si cette condition tout à fait raisonnable n’est pas remplie, le réalisateur devrait être fusillé devant ses pairs au Kodak Theater et sa dépouille traînée sur le Hollywood Boulevard.

D’ailleurs, cet acte de bravoure de Sarah m’a donné l’idée de poursuivre les créateurs de la série télé 19-2.  En effet, les publicités télé avant la diffusion de l’émission annonçaient la présence du comédien Réal Bossé comme acteur principal.  Avant d’incarner le personnage de Berrof, Bossé est apparu dans les émissions hautement humoristiques LOL et le Sketch Show.  Hors, dans 19-2, Réal n’est absolument pas drôle.  Je dirais même qu’il est plutôt sombre comme personnage.

J’estime que Radio-Canada me doit des excuses publiques.

Merci.

Un scripteur et Denis

Posted in rose, télé on 12 octobre 2011 by arrachecoeur

Si vous regardez parfois TVA, vous avez remarqué que TVA ne parle que de TVA/LCN/TVA SPORTS. Bon, cette évidence dite, notre cher camarade Denis Lévesque, fait parfois des petits teasers afin qu’on écoute son émission qui… malheureusement… ne parle toujours de femmes fontaines

Il conclue souvent avec de petits jeux de mots ô combien professionnels.

Comme ce travail semble facile et que je suis un parasite sociétaire, je me propose comme scripteur pour mon bon chum Denisse.

Voici mon portfolio : 

  • On accueille un cancéreux du poumon en phase terminal, à couper le souffle.
  • On reçoit un homme qui a perdu ses deux jambes dans un accident de travail… ça va vous scier en deux.
  • Une personne ayant perdu un bras dans un accident de voiture vient nous parler de son expérience à s’en mordre les doigts.
  • On parle avec un adepte de sado-masochisme en public.. ça va fesser.
  • Discussion avec ancien motard qui nous explique comment ça roule dans ce milieu.
  • On apprend comment cette famille a vu ses pôles basculer lorsqu’ils ont appris que leur père était bipolaire.

Red Bull-shit

Posted in Actualités, noir, nourriture, quotidien with tags , , on 6 octobre 2011 by Le Boucher du West Island

Que je sois en train de surfer dans un tsunami ou en plein match de lutte gréco-romaine avec un grizzly (lutte grizzlo-romaine), je dois puiser au plus profond de mes réserves d’adrénaline. Ainsi, il m’arrive d’être un tantinet amorphe ensuite. Pour me revitaliser, j’engloutis une boisson énergisante au nom simili-exotique (genre Kuam Toa) ou exagérément « techno » (genre Hi-CaliberX).

Mais il semblerait que le Canada désire voir son peuple se ramollir tel son Premier Ministre, puisqu’une nouvelle loi a été instaurée, limitant la caféine dans les boissons à un maigre 180g par canette. Pour moi qui a l’habitude de manger des grains de café commes des Glosettes, il s’agit d’une règle inacceptable. Qu’importe le fait que je sois constamment en état d’infarctus moyen? J’ai besoin de toute mon énergie pour finir mes journées assommantes de blogueur.

Bref, je crois que c’est une grave erreur de restreindre la quantité de caféine dans ces boissons, tout comme le fait de les interdire aux moins de 18 ans, ce que le gouvernement songe à faire. Comment la petite Émilie, 7 ans, gagnera-t-elle le concours de corde à danser à la garderie sans 4 ou 5 Monsters dans son petit corps? Pourquoi ne pas interdire le crystal meth tant qu’à y être?

Finalement, sans boissons énergisantes, la phrase « Hey, veux-tu une bonne bouteille de Bawls froide? » sonnerait beaucoup plus étrange.

Steve a fait la Jobs

Posted in Actualités, geek, les internets, mort, noir, rose on 5 octobre 2011 by arrachecoeur

C’est toujours triste d’apprendre la mort de quelqu’un. Surtout quand c’était quelqu’un de respecté. Rappelons-nous de Michael Jackson, à quel point on admirait ses talents de toucheur d’enfants chanteur juste avant sa mort. Son admiration posthume était très prévisible; un si grand homme! Nous-mêmes, Bipolaires, avons rigolé de lui un peu avant qu’il nous quitte pour Neverland (le vrai). Nous n’aurions pas dû. Nous nous excusons. Ce n’est pas notre genre de frapper quelqu’un déjà à terre (en fait oui… mais bon).

Je viens d’apprendre le décès de Steve Jobs. Par mon iPod. Je suis allé vérifier sur mon iBook pour voir si c’était vrai. C’était iVrai. Il est vraiment iDécédé. C’est vraiment une grosse iPerte pour l’iNdustrie, personne ne pourra dire le contraire (sauf peut-être Windows Microsoft Bill Gates, mais même à ça, il va sûrement écrire sur son téléphone intelligent même pas de App store quelque chose comme : R.I.P. Stevey boy, j’t’haissais même pas tant que ça de m’avoir finalement torché au bout de vingt ans d’essais.

Le décès de iJobs est survenu en même temps que la sortie du iPhone 4s. Ça ne doit pas être terrible comme téléphone, si même le big boss trouve que c’est plate à mourir.

Sur une note plus positive – parce que la mort n’est pas seulement négative, c’est aussi de nouveaux départs, plein de visites pour nous parce qu’on a publié ça dans les heures qui ont suivi la mort et etc. – les actions d’Apple vont clairement chuter demain.

INVESTISSEZ DANS APPLE! FAITES-LE EN GUISE D’HOMMAGE POSTHUME POUR STEVE! 

Croyez-moi, ça va remonter ces actions-là…

Sinon… c’est de la faute à Steve.