Archive pour 2012

Sainte-Sarah d’Alaska

Posted in Politique, rose, USA, vidéo with tags , , , , , , , on 17 janvier 2011 by misterlove

Chers amis et lecteurs, je viens de prendre une décision qui va changer ma vie:

Je désire devenir citoyen américain et ce le plus vite possible.

Pourquoi?

Afin de pouvoir exercer mon (futur) droit de vote aux présidentielles de 2012 et choisir fièrement une brillante politicienne envoyée directement de Dieu aux USA.  Et j’ai nommé Sarah « Caribou Barbie » Palin.

J’en suis arrivé à cette décision après avoir été absolument séduit par une chanson – que dis-je? – une épopée musicale à l’honneur de la chasseuse d’ours de Wasilla concoctée par deux rednecks Jesus freaks choristes chrétiens d’une petite d’église sudiste.

En plus de confirmer le statut divin et quasi-mythologique de la Tea Bagger en chef, ce poème aux airs country nous permet d’en apprendre beaucoup sur l’élite politique des États-Unis.

D’abord, il semblerait que Palin n’est pas une avocate de Harvard, ce qui est étonnant considérant son intellect sans borne et son talent d’élocution.  Ensuite, les paroles de la ballade nous apprennent que la délicieuse Sarah se dirige vers le Sud pour chasser les mouffettes.  Il s’agit sans doute d’un langage codé qui signifie en réalité que le sosie de Tina Fey sera une puissance militaire une fois élue par le peuple.  Et puis, les deux ténors laissent entendre que Sarah les « mettra tous en prison ».  Je ne sais pas exactement qui sera foutu en taule, mais ça ne peut pas être une mauvaise idée.  De plus, le charismatique chanteur au couvre-chef verdâtre nous apprend que l’ancienne gouverneure alaskienne possède la sagesse de marcher à travers une porte ouverte.  Franchement, je n’ai pas d’explication pour cette ligne, mais l’important c’est qu’elle soit sage!  Pour clore cette chanson rassembleuse, les énergiques ménestrels y vont d’un puissant « Sarah marches on! ».  L’émotion est si forte que le vieux rhapsode passe proche de l’anévrisme, et moi aussi.

Si cela ne vous convainc pas que Palin est la meilleure candidate pour détruire le monde briguer la Maison Blanche en 2012, je ne peux rien faire pour votre misérable existence.  J’en appelle donc à tous les Bipolaires qui voudraient comme moi changer le monde en élisant Sarah Palin à la présidence à me suivre dans mon exode vers les États-Unis où nous pourrons scander devant le Congrès:

Sarah!  Sarah!  Sarah!

(Via PhillyD)

Publicités

Christ de cinéma

Posted in Actualités, argent, films, fin du monde, noir with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 février 2010 by misterlove

Comme nous apprend l’Agence France-Presse dans cet article de Cyberpresse, les autorités religieuses de Rio de Janeiro exigent des producteurs du film-catastrophe 2012 des indemnités monétaires.  Pourquoi?  Pour avoir utilisé sans leur autorisation l’image de la célèbre statue chrétienne surplombant la ville sud-américaine.  Effectivement, dans cette docu-fiction signée Roland Emmerich, ce symbole religieux représentant Jésus « Carpenter » Christ est complètement démoli par les eaux destructrices de la fin du monde.

Tout d’abord, puisque je suis un fervent chrétien et admirateur #1 de J.C., je suis entièrement d’accord avec la décision de l’Église de poursuivre les méchants Juifs d’Hollywood.  Comme on aime bien dire à la messe du dimanche entre paroissiens: « Sue the bastards! »  Il est absolument inacceptable de profaner un symbole sacré du christianisme (ceux des autres religions, c’est beaucoup moins grave);  il doit donc y avoir sanction.

Cependant, je crois sincèrement que l’archidiocèse de Rio se trompe de cible en visant Columbia Pictures et les artisans démoniaques ayant conçu cette hérésie cinématographique.  De facto, les vaillants représentants de Dieu sur Terre devraient plutôt s’attaquer à la civilisation maya, car, après tout, ce sont ces méchants autochtones avares d’or qui sont responsables du calendrier défectueux qui mène éventuellement à la fin du monde en 2012.  En effet, s’ils avaient maîtrisé les mathématiques de manière adéquate, ils auraient pu concevoir un calendrier se rendant plus loin dans le futur, empêchant ainsi le cataclysme que nous connaissons.  Donc, logiquement, puisqu’ils ont inspiré le réalisateur Emmerich à produire un film sur cet évènement apocalyptique, les Mayas sont les seuls responsables de cette utilisation non-respectueuse de la statue de Rio de Janeiro dans 2012.

Mais, alors, comment actionner ces diaboliques Mayas si ceux-ci ont été complètement éradiqués?

Deux options.

D’abord, avec les sommes d’argent recueillies dans toutes les quêtes de toutes les églises du monde et en vendant quelques statues en or du palais papal, il ne fait aucun doute qu’il serait possible de financer l’invention d’une machine à voyager dans le temps qui permettrait ensuite à un avocat de remonter quelques centaines d’années dans le passé et servir une citation à comparaître en cours au concepteur du calendrier maya.  Cependant, cette option n’est pas viable, car sa Sainteté ne souhaite pas se défaire de ses trésors dorés.  Et c’est compréhensible.

Alors, il ne reste plus qu’une seule solution:  poursuivre tous les descendants directs ou indirects de la civilisation maya.  Quelqu’un doit payer.  Et ils vont payer.

Hallelujah.

Lost avant Obama – MàJ

Posted in Actualités, geek, noir, obama, télé, USA with tags , , , , , , , , , on 7 janvier 2010 by misterlove

Me joignant à la horde de geeks fanatiques de la télé-série Lost, je demande aussi au président Barack Hussein Obama de ne pas livrer son discours sur l’État de l’Union le 2 février prochain.

Pourquoi?

Parce que c’est à cette date fatidique que débute l’ultime saison de la série écrite par J.J. Abrams mettant en scène des personnages qui, entre deux dégustations de mangue et de sanglier, voyagent dans le temps et nous font saigner du nez.  Obama prenant le contrôle des ondes tel un pirate (pas somalien), l’épisode intitulé LAX devrait être reporté à une date ultérieure.  Inacceptable!  Vous savez, dans la vie, il faut établir des priorités et, ici, le choix est clair.  Il est évident que le discours d’un président aux prises avec deux guerres impopulaires, un restant de crise économique, une pseudo pandémie de grippe et quelques attentats ratés n’obtient pas l’avantage devant ce qui sera probablement la meilleure première de l’histoire télévisuelle  (rien de moins).  Ici, il ne fait aucun doute que la Maison Blanche doit plier devant Jack, Sawyer et Kate.  Si jamais l’équipe Obama devait refuser de laisser l’antenne aux losties, il ne resterait alors qu’une seule solution pour faire payer l’homme le plus puissant du monde: élire Sarah Palin en 2012 en faisant voter massivement les millions de fans de science-fiction (les fans canadiens offriront le support moral et le café).  De la pure folie?  Pas vraiment.  De toute manière, l’Amérique n’aurait plus rien à perdre: elle saurait enfin comment se termine Lost.

Mise à jour

Les fans de Lost ont gagné.