Archive pour Alien

Ze Alien

Posted in films, mort, noir, vidéo with tags , , , , , on 13 janvier 2011 by misterlove

Comme tous les fans de cinéma science-fictif le savent, le réalisateur Ridley Scott, à qui l’on doit les incontournables G.I. Jane et A Good Year, prépare un prequel (ou « prologue » pour les défenseurs de la loi 101) à la légendaire franchise Alien.  Bien que peu de détails du projet soient connus à ce jour, un court clip révélant quelques éléments narratifs a fait surface sur les Internets:

D’abord, en entendant les accents des acteurs mis en scène, on peut en déduire que l’action du scénario se déroule en France, ce qui continue la tradition de camper les personnages dans un environnement froid et hostile.  Ensuite, il semblerait que le xénomorphe soit moins pressé de sortir de l’hôte, ce qui fait bien rigoler les naïfs Parisiens qui trouvent le tout bien mignon.  Mais, les pauvres cousins riront moins quand la bestiole décidera finalement de venir au monde et de manger la petite Mégane dans son sommeil.  Pire encore:  le alien pourrait s’auto-expulser en plein milieu d’une dégustation de vins et fromages.  Horreur!

(Via Geekologie)

Publicités

6 degrés de séparation dans la tête du Boucher

Posted in alcool, films, geek, nostalgie, nourriture, quotidien, rose, télé, Uncategorized with tags , , , , , , , , , , , , , on 26 mars 2010 by Le Boucher du West Island

Pour comprendre ce qui se passe dans ma tête , voici une série de liens mentaux que je fais sans m’en rendre compte, à la manière des 6 Degrés de Séparation (qui affirme que tout le monde se « connaît » par l’entremise de 6 personnes maximum).  Observez.

——–

1- Les pubs de témoignages sur la sensibilité dentinaire sont-elles supposées me faire prendre ces gens en pitié? « Bouhou, j’ai mal aux dents quand je bois quelque chose de froid, je dois attendre quelques minutes avant de boire! »  En tant que victime de la maladie de Crohn (maux de ventres style « Alien »), je PAYERAIS pour avoir mal aux dents plutôt qu’au ventre, Madame!

2- Parlant de boire, je trouve que les émissions où les gens discutent en buvant du vin semblent automatiquement plus prétentieuses qu’elles ne le sont.  C’était passable à « Tout le monde en parle », mais maintenant, ils en boivent à « C’est juste de la TV! ».  Et comme il y a déjà Liza Frulla et Marc Cassivi comme chroniqueurs, inutile de rehausser le « prétenti-o-mètre »™ d’ArtTV avec une bouteille de Château Petrus 1957.

3- Parlant d’ArtTV, j’ai récemment regardé une interview de Xavier Dolan à « Mange ta ville ».  Outre le fait que c’était un véritable Mortal Kombat de prétention entre le réalisateur et l’animatrice, j’aimerais que ma famille cesse d’espérer que je devienne « le prochain Xavier Dolan ».  Nos styles de création sont très différents: il a fait un film sur les tensions entre un jeune homosexuel et sa mère; j’ai écrit un script où un bibliothécaire de 50 ans découvre une conspiration nationale en gagnant à la loterie.

4- Parlant de loterie, je n’y joue pas: j’aime mieux Connect Four. (je n’ai pas dit que tous les liens seraient parfaits!)

5- Parlant de Connect Four, c’était le seul jeu que mon grand-père avait chez lui, donc moi et ma soeur y jouiont souvent.  J’ai remarqué qu’il est impossible de jouer à ça sans réveiller la maison entière, à cause du bruit que les pinouches font en se vidant brusquement après une partie. (Valable aussi pour le Ker-Plunk)

6- Parlant de réveiller la maison entière, les moufettes sentent tellement mauvais dans le West Island que ce n’est pas rare qu’elles réveillent des membres de ma famille.  Est-ce que les autres animaux aiment les moufettes? Serions-nous tristes si les moufettes mouraient tous dans un génocide animal? Je ne crois pas.

Voilà: j’ai relié la sensibilité dentaire aux moufettes. C’est à ce point fou dans ma tête.

La danse du prédateur

Posted in geek, les internets, noir, nostalgie, vidéo with tags , , , , , , , , , , , , on 20 février 2010 by misterlove

Contrairement à la majorité de mes amis, je n’ai pas grandi avec les films de Disney lorsque j’étais (plus) jeune.  En effet, au lieu d’être émerveillé par les aventures d’Aladdin ou troublé par les relations charnelles bestiales entre la Belle et la Bête, mon géniteur moustachu m’a plutôt exposé à une pléiade de classiques du cinéma d’action et de science-fiction.  Die Hard, Alien, Commando, Desperado et plusieurs autres films qui ne s’adressaient clairement pas à mon groupe d’âge.  Mais, ze film que j’ai écouté à en faire fondre la bande magnétique est sans aucun doute le chef-d’oeuvre schwarzennegerien (merci) Predator et quelques années plus tard sa suite Predator 2.  Pour moi, cet extra-terrestre assoiffé de sang humain représentait le pinacle de la badasserie avec ses armes futuristes meurtrières et son obsession pour les crânes bien cirés.  Cependant, cette image d’assassin redoutable a été complètement anéantie après le visionnement de cette vidéo:

Mais, comme je reste un nerd fidèle à Predator, j’apprendrai moi aussi les mouvements de cette chorégraphie.  Watch out.

(Via FilmDrunk)

Jour 10: « Alien Resurrection »

Posted in films, Le Horreur-o-thon du Boucher with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 11 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

5CBF206132

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

J’avais envie de donner une deuxième chance au chapitre final de la série Alien (si on ne compte pas les terribles Alien VS Predator) puisque ce film a souvent la réputation d’être le moins bon des quatre.  Par contre, après ce visionnement, je dois dire que c’était meilleur que ce dont je me souvenais.  En effet, j’irais même jusqu’à dire qu’il est meilleur qu’Alien-au-cube. Toutefois, la série Alien est très difficile à comparer puisque chaque film a été fait par un réalisateur différent, donnant tous un genre particulier à leur entrée.  Ainsi, le premier (Ridley Scott) est un film d’horreur; le deuxième (James Cameron), un film d’action; le troisième (David Fincher) un drame et le dernier (Jean-Pierre Jeunet) un film de science-fiction complet.

En effet, avec ses thèmes de clonages, d’expériences génétiques et de robots créés par d’autres robots, le dernier film a une atmosphère très futuristique et glauque.  La cinématographie est superbe et les décors claustrophobes, comme tout bon vaisseau spatial.  Scripté par un de mes idoles Joss Whedon (Buffy, Firefly, Angel, Dollhouse, Dr. Horrible), le film aborde les thèmes de l’identité, alors que Ripley doit affronter la vie en tant que nouveau clône et « mère » de la nouvelle race d’alien.  (Le thème de la maternité est une constante dans la série.)  Ainsi, le scénario est un peu plus poussé que Alien3, qui consistait en « des prisonniers se battent contre une bébitte).

Par contre, Winona Ryder ne fitte vraiment pas dans le film et plusieurs scènes montrent un humour semi-burlesque qui clash avec l’atmosphère sombre.  Malgré que la scène sous l’eau soit très réussie, le film ne parvient pas à garder ce niveau de suspense et ça ne lève pas.  Malgré tout, le film est meilleur qu’on le croit, si on fait l’effort d’accepter la nouvelle vision empruntée par Whedon et Jeunet.

Note finale: 7/10

—–

Meilleure citation: « I’m not the mechanic here, Ironsides! I mostly just hurt people! » (Ron Perlman est toujours apprécié!)

Meilleure mort: Le garde qui se fait congeler par un alien (oui oui) et qui se fend comme le T-1000.

Y’as-tu des tits?!: La poitrine d’un clône raté de Sigourney Weaver, ça vous excite? Vous serez servis!

Saviez-vous que…?: Sigourney Weaver a été payée 11 million pour faire le film, soit plus que le budget total du film original.

Ca a polaire si bipolaire! #1

Posted in Ca a polaire si bipolaire!, Noël, noir, quotidien, rose, Uncategorized with tags , , , , , on 18 décembre 2008 by Le Boucher du West Island

polaire

(Je m’excuse pour ce jeu de mot douloureux. Si ça peut vous rassurer, il est passible de lapidation dans plusieurs pays.)

Il est 2h AM, cher lecteurs, et je termine un travail de session interminable (paradoxe, ici), en plus d’avoir été persécuté par un mal de ventre catégorie Chestburster dans Alien.  Malgré tout, je tient à partager le premier billet « polaire ».

Je m’explique.

A travers un Top 10 des points positifs et négatifs de Noël, je fais la part des choses dans le même post. Ainsi, le concept fout le camp s’en voit enrichi et mes collaborateurs me sacrent à la porte remercient de mon initiative.

Donc, voici!

.

Le Top 5 des points positifs de la fête de Noël

5-Les buffets froids. Avec des oignons ronds transparents qui ont l’air de yeux, des cornichons de toutes les tailles (autant dans l’assiette que sur la piste de danse) et les sandwichs en triangle qu’on est déçu quand ils ont encore la croûte après.

4- Écouter « Die Hard » après « Le Noël des Muppets » et trouver que c’est une combinaison normale.

3- Le sentiment d’euphorie quand tu trouve THE ampoule qui fait pas fonctionner ton set de lumières de Noël!

2- Le sucre à la crème…10 000 calories de pur bonheur!

1- Se faire dire qu’on a grandi et en être fier. C’est pathétique, mais inévitable.

.

Le Top 5 des points négatifs de la fête de Noël

5- La parenté fait une déprimante « mise à jour de morts ». (As-tu su? Fernand est mort!…Oui, le mois passé, toé!…Cancer des coudes!)

4- Des cadeaux emballés dans des sacs; ça passe pour les anniversaires, mais pour Noël, je veux déchirer des boîtes, câlique!

3- La chanson « Les 12 Jours de Noël »: ça aurait pas pu être « Les 2-3 Jours Gros Max de Noël »?

2- Recevoir du linge. Je refuse.

1- Le fait que Noël dure maintenant du 12 octobre au 6 février dans les magasins. « Arrêtez! » (Arnold dans La Course au jouet)

.

Les Bipolaires vous souhaitent d’excellentes réjouissances des fêtes et une horrible et misérable année!