Archive pour blockbuster

Block-busté

Posted in Actualités, films, Montréal, mort, rose with tags , , , , on 21 septembre 2011 by Le Boucher du West Island

C’est en soufflant une épaisse couche de poussière sur mon clavier que je publie ce nouvel article. J’ai été encouragé à l’écrire en apprenant que les succursales de Blockbuster Canada sont présentement en train de fermer leurs portes et leurs petites fentes de retour.

Alors que plusieurs lamentent la perte de ce géant de la location de films, j’applaudis personnellement cette épuration. Enfin, ce concept obsolète qu’est la location de films meurt de sa belle mort et c’est parfait comme ça.

De nos jours, les gens ont le choix de regarder un film via la télé-sur-demande, le commander via Netflix ou le télécharger illégalement via des sites tels que—PROPOS RETIRÉS PAR INTERVENTION GOUVERNEMENTALE—.  Donc, vous voyez bien que les points de location physiques sont aussi utiles qu’une machine à condoms au Comic-Con.

De plus, les librairies connaissent le même sort et ce n’est pas comme si leur fermeture donnait lieu à des images extrêmement déprimantes.  Et puis, comme avec les films, il est possible de lire vos Chair de Poule favoris sur votre Kindle. 

« Mais, Boucher », vous entends-je me dire, « toutes ces nouvelles méthodes nécessitent un investissement considérable, en plus d’une connexion Internet plutôt puissante! » Vous avez raison, lecteur chiâleux que je viens d’inventer. Mais nous sommes en l’an 2011, soit à moins de 4 ans des hoverboards et des manteaux qui s’auto-sèchent! Si vous n’avez pas un gadget en votre possession minimum 19 heures par jour, vous êtes sûrement un sans-abri, un hermite ou votre grand-mère.

Dorénavant, plus besoin de sortir de chez soi! Qu’importe le fait que nous allons bientôt ressembler aux humains du futur dans « Wall-E »! L’obésité n’a jamais tué personne à ce que je sache! En plus, ça donnera plus de travail aux entraîneurs de « Qui perd gagne »! Bref, moi j’accueille à bras ouverts ce nouveau monde!

Si seulement je pouvais encore me lever les bras…

Publicités

Jour 8 (Hors-série): Blockbastard

Posted in films, geek, Le Horreur-o-thon du Boucher, mort, travail with tags , , , , , , on 9 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

blockbuster-ray-and-carl

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Je voulais donner une deuxième chance au film de science fiction Alien: Resurrection mais les FANTASTIQUES employés du Blockbuster Kirkland (je répète, Blockbuster Kirkland) m’ont donné seulement le DISQUE DE BONUS.  Vraiment, chapeau!  Ta seule définition de tâches est de mettre les bons disques dans les bonnes boîtes et tu échoue lamentablement.  C’est pas Mr. Love qui ferait ça.

Donc, j’ai écouté Scream 2 et Scream 3, mais comme je les ai vus déjà plein de fois, je file pas pour les critiquer.

Blâmez Blockbuster (et revenez plus tard pour la critique du film Vampires de John Carpenter).

Jour 4: « Psycho III »

Posted in films, Le Horreur-o-thon du Boucher, mort, noir with tags , , , , , , , , , , on 4 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

Psycho-III-09

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Ce soir, j’allais regarder The Omen, mais les vigilants employés du Blockbuster de Kirkland m’ont donné le remake. En allant l’échanger tantôt, il n’y avait plus de copies de l’original.  Alors, j’ai sélectionné Psycho III de ma collection personnelle. Je vous entend déjà me dire « pourquoi t’écoute la DEUXIEME suite du classique de Hitchcock?! ».  Eh bien, parce que j’ai tellement vu l’original souvent que je le connais par coeur et que j’ai réécouté Psycho II récemment.  Par ailleurs, les suites du film du maître du suspense sont bien meilleures qu’elles en ont l’air.

Malgré le fait que Psycho II soit meilleur, le troisième volet est assez réussi, réalisé par Norman Bate en personne, Anthony Perkins.  Le tueur en série retombe encore une fois dans la folie, à cause de sa mère squelettique. Par contre, une ex-nonne suicidaire (oui oui) arrive dans sa vie, lui rappelant Marion Crane, son coup de foudre qu’il avait trucidé sous la douche.

Le personnage de Norman Bates vit des expériences intriguantes dans ce volet, tentant enfin d’avoir une relation amoureuse sans qu’elle ne se termine en bain de sang.  Perkins a maintenant Norman Bates tatoué dans l’esprit et atteint encore une fois toutes les notes justes, en se permettant de beurrer plus épais à quelques reprises. De plus, sa réalisation est plutôt impressionnante, usant d’éclairages psychédéliques et d’effets de caméra insolite pour donner un aspect surréel au film.

Réalisé en 1986, au sommet des slashers, les redondantes scènes de meurtres semblent davantage tirés des Friday the 13th, mais ce sont les conséquences pour le personnage de Norman qui sont plus intéressantes à voir, lui qui est toujours à un cheveu de perruque de vieille dame de se faire prendre.  Bref, bien que la série Psycho aille en se dégradant (un quatrième film/prequel pour la télé a aussi été fait, mais ça ne vaut pas la peine d’en parler), Psycho III est tout de même divertissant et propose une fin satisfaisante pour Norman Bates et sa mère.

Note finale: 7.5/10

—–

Meilleure citation:

Nonne: -« I must’ve made an awful mess of your bathroom. »

Norman: « Oh, I’ve seen it much worse. »

Meilleure mort: La rousse dans la cabine téléphonique (hommage à la douche?).

Y’as-tu des tits!?: Oh ouais. La rousse ci-dessus a les globes du plaisir visibles pendant un bon 10 minutes.

Saviez-vous que…: Antony Perkins voulait tourner le film en noir et blanc, mais Universal a dit « uhmm…non ».

Ca a polaire si bipolaire! #6 (The Revenge)

Posted in alcool, Ca a polaire si bipolaire!, films, musique, nature, noir, nourriture, rose, télé, travail with tags , , , , , , , , , , , , on 15 juin 2009 by Le Boucher du West Island

polaire

C’est le retour de la rubrique Ca a polairesi bipolaire!, où je fous en l’air le concept du blog en présentant les deux côtés de la médaille d’un sujet quelconque! Dans cette édition, je présente les meilleurs et les pires côtés de la saison au nom de plus facile à écrire: L’Été! (« automne »? Y’a des lettres muettes la-dedans!)

•••

Top 5 des points positifs

5- Je me débarrasse du commentaire macho en partant: les filles portent moins de vêtements. Voilà, cest dit!

4- Tes choix d’activités s’élargissent de « lire le magazine La Semaine en-dessous de 6 couvertures  » à « faire un beach party jusqu’à devenir foncé comme Eddie Murphy ».

3- Tu peux acheter des popsicles à l’épicerie sans te sentir observé étrangement par la caissière.

2- Les films au cinéma sont des gros blockbusters remplis d’explosions, de robots, de lasers, d’animaux qui parlent, de jolies femmes et de pow-pow.  Au placard, les films artistiques et songés nominés aux Oscars!

1- Il fait chaud et on est souvent sur le party entre amis. C’est comme une annonce de bière, finalement.

•••

Top 5 des points négatifs

5- C’est constamment le rush à mon boulot. Le peuple réquisitionne ses plateaux de fruits!

4- Sucré Salé et Les squelettes dans le placard sont de retour sur les ondes, en plus des nouvelles aberrations de TQS: La guerre des clics et Call-TV.

3- Les gros mononcles poilus dans les garden party portent eux aussi moins de vêtements…

2- Les films au cinéma sont des gros blockbusters remplis d’explosions, de robots, de lasers, d’animaux qui parlent, de jolies femmes et de pow-pow.  Au placard, les films artistiques et songés nominés aux Oscars…

1- L’été, pour moi, est une période qui me rend terriblement nostalgique.  Elle me rappelle les meilleurs et les pires moments de ma vie, comme le bipolaire que je suis.

C’est LA saison où tu rencontre plein gens: des amis, des chums, des blondes…La saison où d’autres amis/chums/blondes s’en vont.

C’est peut-être la saison dans laquelle se trouve ta fête (moi: 23 juillet. Ma mère: 22 juillet!).  Où tu es estomaqué de voir combien d’étés ont passés depuis ta naissance.  Où tu te demandes ce que tu aurais fait de différent.

Où les tounes de l’été défilent une à une, par des artistes que tout le monde va oublier dans 4 mois, mais dont tu vas toujours garder un souvenir associé à une chanson.

Et bien sûr, c’est la saison où les bloggeurs délaissent leur site ou écrivent des posts fucking déprimants comme celui-là!