Archive pour bob gainey

torontoé

Posted in Actualités, fin du monde, hockey, noir, sports with tags , , , , , , , on 31 janvier 2010 by arrachecoeur

Dion Phaneuf avec sa sœur.

On apprenait ce matin que le défenseur Dion Phallus Phaneuf (merci) et le gardien de but Jean-Sébastien Giguère (aucun lien de parenté avec Réal) ont été échangés aux Feuilles d’érables de Toronto en échange d’une brochette de joueurs dont on se fout complètement (parce que de toute façon, c’est juste Toronto). Les Bleus, présentement dans le sous-sol du classement de l’est, tenteront ainsi de faire oublier l’échec qu’a été l’acquisition de Mike the traitor Komisarek.

Il est certain qu’à la suite de ces bons ajouts à l’équipe la plusse pas fine de la ligue, Bob  God Gainey devra faire un bon coup pour équilibrer les forces. Comme nous le soutenons depuis toujours, la seule et unique solution est de ramener Gino Odjick au plus christ.

Laraque out out out

Posted in Actualités, hockey, noir with tags , , , , , , , , on 21 janvier 2010 by misterlove

Bob Gainey, le directeur-gérant de la meilleure équipe sportive contemporaine toutes disciplines confondues, le Canadien de Montréal, vient officiellement de prendre la pire décision de l’histoire des décisions.  Attention, le choc va faire mal…

Il a congédié Georges « Octane » Laraque, joueur de finesse hors pair et pilier de le Sainte-Flanelle.

Wow, juste wow.

Alors que tous les analystes et les gérants d’estrades s’entendent pour dire que le Tricolore est en excellente position pour mettre la main sur la Coupe du Lord Stanley, monsieur Gainey fout à la porte notre meilleur atout et met ainsi en péril la participation de son équipe aux séries éliminatoires.  Franchement, ça fait dur.  Vous me direz qu’il reste encore d’excellents joueurs de premier plan comme O’Byrne ou D’Agostini pour permettre la survie de l’offensive canadienne, mais tout de même, on s’entend pour dire que les buts se feront de plus en plus rare maintenant que le légendaire tir des poignets laraquien n’est plus des nôtres.  De plus, qui servira les superbes passes précises qui se transformaient automatiquement en but maintenant que la « Merveille des Antilles » ne porte plus le numéro 17?  Je vous l’demande.  JE VOUS L’DEMANDE!

Je ne vois qu’une seule solution pour raviver l’espoir de remporter notre 25e coupe:

Ramener Gino Odjick au plus christ.

%d blogueurs aiment cette page :