Archive pour Call-TV

Call-TV: La propagande

Posted in Actualités, facebook, fin du monde, les internets, noir, sondage, télé with tags , , on 10 février 2011 by Le Boucher du West Island

Il y a quelques temps, L’Arrache-Cœur vous a montré un animateur de Call-Tv qui engueule son producteur parce que le jeu qu’il anime est plate à tuer et impossible à résoudre (bien que tous les jeux de Call-Tv soient comme ça, dans le fond). Ce qui aurait pu être un incident isolé, puisqu’environ seulement 15 personnes écoutent l’émission (source : sondages BBM 2010), s’est propagée sur le web plus rapidement que la pression sanguine dans les veines de l’animateur.

Mais ça n’arrêta pas là.

Hier, l’animatrice Maryse était tellement exaspérée de son jeu aussi palpitant que de regarder de la peinture sécher qu’elle a invité les téléspectateurs à téléphoner pour se plaindre d’Adrien le producteur ou encore, envoyer des e-mails « si jamais vous n’aimez pas le téléphone » (oui, je suis convaincu que c’est pour ça que personne n’appelait…). Elle a même invité le peuple à créer un groupe Facebook au joli sobriquet de « On peux-tu crisser le fucking producteur DE-HORS!? ». Mais je crois que ça ne suffira pas. Donc, vous savez ce que vous devez faire?…

Emparez-vous de vos armes, peuple québécois! Allons tuer une bonne fois pour toute ce Adrien, producteur de Call-TV! Si vous devez mourir pour une cause, qu’elle soit celle des jeux boboches arnaqueurs de fins de soirées! VOUS POUVEZ NOUS ENLEVER NOTRE LIBERTÉ, MAIS NOUS N’ENLEVEREZ JAMAIS…NOTRE CALL-TV!!!

Publicités

Ca a polaire si bipolaire! #6 (The Revenge)

Posted in alcool, Ca a polaire si bipolaire!, films, musique, nature, noir, nourriture, rose, télé, travail with tags , , , , , , , , , , , , on 15 juin 2009 by Le Boucher du West Island

polaire

C’est le retour de la rubrique Ca a polairesi bipolaire!, où je fous en l’air le concept du blog en présentant les deux côtés de la médaille d’un sujet quelconque! Dans cette édition, je présente les meilleurs et les pires côtés de la saison au nom de plus facile à écrire: L’Été! (« automne »? Y’a des lettres muettes la-dedans!)

•••

Top 5 des points positifs

5- Je me débarrasse du commentaire macho en partant: les filles portent moins de vêtements. Voilà, cest dit!

4- Tes choix d’activités s’élargissent de « lire le magazine La Semaine en-dessous de 6 couvertures  » à « faire un beach party jusqu’à devenir foncé comme Eddie Murphy ».

3- Tu peux acheter des popsicles à l’épicerie sans te sentir observé étrangement par la caissière.

2- Les films au cinéma sont des gros blockbusters remplis d’explosions, de robots, de lasers, d’animaux qui parlent, de jolies femmes et de pow-pow.  Au placard, les films artistiques et songés nominés aux Oscars!

1- Il fait chaud et on est souvent sur le party entre amis. C’est comme une annonce de bière, finalement.

•••

Top 5 des points négatifs

5- C’est constamment le rush à mon boulot. Le peuple réquisitionne ses plateaux de fruits!

4- Sucré Salé et Les squelettes dans le placard sont de retour sur les ondes, en plus des nouvelles aberrations de TQS: La guerre des clics et Call-TV.

3- Les gros mononcles poilus dans les garden party portent eux aussi moins de vêtements…

2- Les films au cinéma sont des gros blockbusters remplis d’explosions, de robots, de lasers, d’animaux qui parlent, de jolies femmes et de pow-pow.  Au placard, les films artistiques et songés nominés aux Oscars…

1- L’été, pour moi, est une période qui me rend terriblement nostalgique.  Elle me rappelle les meilleurs et les pires moments de ma vie, comme le bipolaire que je suis.

C’est LA saison où tu rencontre plein gens: des amis, des chums, des blondes…La saison où d’autres amis/chums/blondes s’en vont.

C’est peut-être la saison dans laquelle se trouve ta fête (moi: 23 juillet. Ma mère: 22 juillet!).  Où tu es estomaqué de voir combien d’étés ont passés depuis ta naissance.  Où tu te demandes ce que tu aurais fait de différent.

Où les tounes de l’été défilent une à une, par des artistes que tout le monde va oublier dans 4 mois, mais dont tu vas toujours garder un souvenir associé à une chanson.

Et bien sûr, c’est la saison où les bloggeurs délaissent leur site ou écrivent des posts fucking déprimants comme celui-là!

Call me, call me any, any time.

Posted in argent, rose, télé with tags , , , , , , , , on 9 juin 2009 by Le Boucher du West Island

Si vous avez syntonisé TQS (Télévision Quasiment Sensationnelle) entre 23h et peu importe l’heure à laquelle l’émission se termine, vous avez découvert le nouveau jeu questionnaire/divertissement populaire des masses québécoises et j’ai nommé Call-TV!

Le concept est très simple: TQS a besoin d’argent et met en ondes une émission de paris afin de renflouer sa caisse une délicieuse jeune femme propose des devinettes et donne des montants aux gagnants, le tout dans un somptueux amalgame de décor grandiose et de musique techno déchaînée.

Au fur et à mesure que l’émission avance, des gens appellent et proposent leur réponse, sans comprendre qu’il est pratiquement impossible de tomber sur la bonne, puisque la station ne veut pas redonner ses gains veut rendre le téléspectateur le plus intelligent possible.  Pour une raison qui m’échappe, l’émission est produite à Vienne en Autriche, sûrement pour empêcher les millions de fans québécois d’assaillir les studios de production.  Bref, c’est un succès sur toute la ligne et remettra TQS sur la map télévisuelle.

Mais la meilleure chose de Call TV est sans contredit la succulente animatrice Évelyne Audet.  Qui ne s’attache pas à elle en la voyant se démener afin de rendre l’émission (encore plus) intéressante?  Qui n’a pas envie de s’acheter un billet aller-simple pour l’Autriche?  Qui ne dépense pas 340$ en appels à l’émission en espérant entendre sa douce voix mielleuse lui demander de quel endroit il appelle? (juste moi?) Alors, en son honneur, voici un haiku dans lequel j’exprime les sentiments communs d’une nation envers Mlle. Audet.

Budget inexistant, concept poche,

Madame Chose gagne 100 piasses.

A Vienne, mais pourquoi?

.

Le public s’assoupit, mais combat-

Du Red Bull pour voir Évelyne.

Les bloggeurs sont d’excellents amants…

(fuck le nombre de pieds requis aux haikus!)