Archive pour ch

L’innocence de Chara (NSFW)

Posted in Actualités, hockey, noir with tags , , , , , , , , on 9 mars 2011 by misterlove

Alors que les fans enragés et névrosés du Canadien de Montréal accusent sauvagement le pauvre Zdeno Chara d’avoir voulu blesser Max Pacioretty sur une mise en échec qui passera à l’histoire, j’aimerais remettre les pendules à l’heure et exposer le réel coupable de ce pseudo-scandale du monde sportif.

Qu’on soit bien clair: Chara est absolument innocent et ne peut être tenu responsable du cerveau amoché et de la vertèbre fracturée de Pacioretty.

Le réel coupable dans cette triste histoire est sans aucun doute l’architecte de la patinoire du Centre Bell. Quand on y pense, c’est ce criminel notoire qui a décidé de foutre un poteau à peine coussiné au milieu de nulle part. Sans cette grossière erreur de conception, Chara ne serait pas victime des attaques gratuites qu’ils subit de la part des médias et des Montréalais complètement cinglés. Je suis d’avis qu’il faut retrouver cet imbécile le plus vite possible et le traîner en cours.

J’entends déjà cet incompétent plaider son innocence:

Oui mais votre Honneur, si la mise en échec avait eu lieu de l’autre côté de la patinoire, on n’en ferait pas un cas!

Ce à quoi un Chara en larmes répondra en hurlant:

VOUS AVEZ RUINÉ MA VIE! À cause de votre stupide poteau mal placé on refuse de me vendre du smoked meat chez Schwartz!

Ça sent la prison à vie pour cet architecte malfaiteur.

Publicités

Parti Malin, zombies en bonus

Posted in Actualités, hockey, Politique, rose, vidéo with tags , , , , , , , , , , , , , on 20 juin 2010 by misterlove

Face à une politique québécoise qui ne cesse de se ridiculiser avec des querelles de chefs, des scandales et une comission Bastarache qui en arrache, j’ai pris l’initiative de vous présenter un nouveau parti qui pourrait, lui, répondre aux attentes des citoyens du Québec.

Et j’ai nommé, le Parti Malin.

Effectivement, ce parti politique rassemble tous les éléments qui permettraient de bâtir un gouvernement provincial solide:

  • Un leader charismatique qui parle plus vite que Ti-Guy Émond sur le speed et qui a une gestuelle qui retiendrait l’attention des vautours journalistes aux conférences de presse.  De plus, le regard perçant et sans clignement de monsieur Aubeeluck ne ferait qu’une bouchée de Jean Charest.
  • Une devise valant beaucoup plus que le dollar américain ou l’euro: le roupie.  Idéal pour les fans de Zelda ou les Sri Lankais qui viennent de débarquer dans la Belle Province.  Le Parti Malin promet aussi de généreux bonus de 15 zombies aux travailleurs (à 29 secondes).
  • Une intelligente tactique pour faire passer des arguments louches: crier et bouger les bras rapidement.  Quoique cette méthode est déjà employée à l’Assemblée nationale…
  • Un drapeau arborant un logo qui intéresse même les marins et les pirates à la politique.
  • L’utilisation d’un français internationnal, ce qui favoriserait l’immigration.
  • Une équipe de candidats dynamiques qui n’hésitent pas à scander « ZANZ’MENT, ZANZ’MENT, ZANZ’MENT, ZANZ’MENT! » pour supporter un chef complètement hystérique.

Bon, le seul hic, c’est que cette formation politique existe seulement à l’Île Maurice, mais avec un peu de volonté, nous pourrions sans doute convaincre le Parti Malin de déménager ici.  Une fois qu’il sera au pouvoir, le premier objectif du gouvernement malin sera de ramener Halak à Montréal au plus criss.

(Via Patrick Lagacé)

Laraque out out out

Posted in Actualités, hockey, noir with tags , , , , , , , , on 21 janvier 2010 by misterlove

Bob Gainey, le directeur-gérant de la meilleure équipe sportive contemporaine toutes disciplines confondues, le Canadien de Montréal, vient officiellement de prendre la pire décision de l’histoire des décisions.  Attention, le choc va faire mal…

Il a congédié Georges « Octane » Laraque, joueur de finesse hors pair et pilier de le Sainte-Flanelle.

Wow, juste wow.

Alors que tous les analystes et les gérants d’estrades s’entendent pour dire que le Tricolore est en excellente position pour mettre la main sur la Coupe du Lord Stanley, monsieur Gainey fout à la porte notre meilleur atout et met ainsi en péril la participation de son équipe aux séries éliminatoires.  Franchement, ça fait dur.  Vous me direz qu’il reste encore d’excellents joueurs de premier plan comme O’Byrne ou D’Agostini pour permettre la survie de l’offensive canadienne, mais tout de même, on s’entend pour dire que les buts se feront de plus en plus rare maintenant que le légendaire tir des poignets laraquien n’est plus des nôtres.  De plus, qui servira les superbes passes précises qui se transformaient automatiquement en but maintenant que la « Merveille des Antilles » ne porte plus le numéro 17?  Je vous l’demande.  JE VOUS L’DEMANDE!

Je ne vois qu’une seule solution pour raviver l’espoir de remporter notre 25e coupe:

Ramener Gino Odjick au plus christ.