Archive pour disney

Pochettes poches de vinyles

Posted in musique, Noël, nostalgie, rose with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 2 mai 2010 by misterlove

Hier soir, puisque j’ai raté Bleue Nuit, j’ai décidé de me désennuyer en fouillant dans la collection de vinyles de mon père.  Après quelques minutes, je me suis rendu compte que les pochettes de vinyles des années 80 étaient incroyablement créatives.

Voici mes plus belles trouvailles.

Sur cette pochette des Ritchie Family (aucun lien avec le film de Disney mettant en vedette Macaulay Culkin), les trois chanteuses du groupe pratiquent différents sports, mais avec des équipements non-réglementaires.  Effectivement, il est interdit au baseball, au football et au hockey de porter du maquillage bleu autour des yeux.  Ce genre d’artifice cosmétique pourrait déconcentrer l’adversaire.  À défaut de pouvoir jouer pour des équipes de calibre professionnel, ces demoiselles pourraient apparaître sans problème dans un vidéoclip de hip-hop/rap.

Sur cette image du vinyle-compilation Rock’nbec – une tranche d’histoire culturelle du Québec -, plusieurs éléments surprenants retiennent l’attention.  D’abord, on remarque l’incroyable pantalon rouge du danseur de gauche qui rehausse les mouvements endiablés de son propriétaire.  Ensuite, il faut souligner la présence d’une jeune Céline Dion, tout de blanc vêtue, qui réussit presque à balayer le plancher avec sa chevelure ridiculement longue.  Finalement, il ne faut pas oublier le superbe danseur moustachu à droite, qui est beaucoup trop heureux de se retrouver sur une pochette de vinyle.  Selon moi, il a couché avec Céline après la session de photo.  Comment je le sais?  Regardez-moi ces bottes; aucune femme ne pourrait y résister.

Quoi de mieux, pour célébrer la naissance de Jésus Christ, que d’écouter un peu de Noël Disco?  Et quoi de mieux, pour vendre un album douteux, que de mettre sur la pochette une femme à poil prête à recevoir une fellation?  Au moins, la petite madame reste class en portant ces superbes lunettes fumées bleues.  Note à moi-même: je me demande vraiment de quoi à l’air le cover de St-Valentin Disco.

Le moins qu’on puisse dire de John Starr, c’est qu’il a du style.  Barbe blanche de motard , check.  Bandana rouge de badass, check.  Petites tresses de fillette, check.  Manteau avec des franges, check.  Sourire rappelant Steve Carell dans 40-Year-Old Virgin, génial!  Le tout capturé devant un superbe background sorti du Studio Photo Sears.  Willie Nelson doit bander.

***

Pour terminer, je vous propose l’évolution de l’air bête de Claude Barzotti à travers quatre pochettes de LPs.

Personnellement, j’aurais appellé le dernier Le Frisé frustré.

Publicités

La danse du prédateur

Posted in geek, les internets, noir, nostalgie, vidéo with tags , , , , , , , , , , , , on 20 février 2010 by misterlove

Contrairement à la majorité de mes amis, je n’ai pas grandi avec les films de Disney lorsque j’étais (plus) jeune.  En effet, au lieu d’être émerveillé par les aventures d’Aladdin ou troublé par les relations charnelles bestiales entre la Belle et la Bête, mon géniteur moustachu m’a plutôt exposé à une pléiade de classiques du cinéma d’action et de science-fiction.  Die Hard, Alien, Commando, Desperado et plusieurs autres films qui ne s’adressaient clairement pas à mon groupe d’âge.  Mais, ze film que j’ai écouté à en faire fondre la bande magnétique est sans aucun doute le chef-d’oeuvre schwarzennegerien (merci) Predator et quelques années plus tard sa suite Predator 2.  Pour moi, cet extra-terrestre assoiffé de sang humain représentait le pinacle de la badasserie avec ses armes futuristes meurtrières et son obsession pour les crânes bien cirés.  Cependant, cette image d’assassin redoutable a été complètement anéantie après le visionnement de cette vidéo:

Mais, comme je reste un nerd fidèle à Predator, j’apprendrai moi aussi les mouvements de cette chorégraphie.  Watch out.

(Via FilmDrunk)