Archive pour gastronomie

Confessions d’un gars de réception #5

Posted in confessions d'un gars de réception, nourriture, quotidien, rose, travail with tags , , , , on 1 mai 2010 by misterlove


Si vous avez lu les autres entrées des Confessions, vous savez que je travaille dans une shop (deuxième environnement de travail le plus mâle, après un chantier de construction).  Eh bien, malgré le préjugé que les entrepôts d’usine sont souvent des nids à colons et à douchebags, je dois dire qu’un de mes collègues s’efforce de faire disparaître ce mythe.  Puisque je dois préserver l’anonymat de ce véritable révolutionnaire, nous appellerons ce gentilhomme Monsieur G.

Alors, Monsieur G., pour contrebalancer le stéréotype du travailleur d’entrepôt qui porte toujours des chemises carrotées bleues ou rouges, décide de mettre un magnifique coton ouaté qu’il a remporté dans un concours de boisson alcoolisée.  Pour préciser, le « G Man » arbore un sublime chandail Budweiser rouge et blanc, lequel souligne efficacement la forme sensuelle de son pot de bière.  Mais, il pousse l’audace encore plus loin.  Effectivement, au lieu de teaser ses collègues en portant cet incroyable gilet une seule fois par semaine, il le revêt 4 jours ouvrables de suite et ce sans le laver.  Franchement, ce Monsieur G est une vraie carte de mode.

Bien que mon cher camarade de boulot soit audacieux avec ses vêtements, c’est avec sa créativité culinaire qu’il milite le mieux contre les clichés du « colon de shop« .  De fait, au lieu de manger des vulgaires hot-dogs traditionnels, il réinvente cette complexe recette avec brio.  Ainsi, il remplace le classique pain à chien-chaud par deux tranches de pain sandwich POM et, au lieu d’y insérer une seule saucisse, en place plutôt quatre!  Le résultat?  Un incroyable hot-dog quadruple, dont le jus de saucisse steamée imbibe les tranches de pain blanc.  Bien sûr, le ketchup fait un caméo dans ce chef-d’oeuvre gastronomique.

Pour terminer, je voudrais remercier Monsieur G d’être un aussi fervent défenseur de la réputation des gars de shops.  Merci de ne pas nous faire passer pour de sals crottés.

Osti d’colon.

Publicités