Archive pour horreur

Horreur!

Posted in Actualités, films, noir with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 décembre 2009 by misterlove

Comme je le mentionnais dans un précédent billet, les journalistes et chroniqueurs sont probablement menacés d’être fusillé s’ils n’écrivent pas un « top » sur un sujet quelconque.  Hors, en consultant quelques uns de ces incroyablement pertinents palmarès sur cyberpresse.ca, j’ai frôlé la crise cardiaque – autrement dit j’ai presque fait un Brittanny Murphy – en lisant cette entrée des « Cinq meilleurs films d’horreur » (de la décennie), par Aleksi K. Lepage:

5. Twilight, 2008, de Catherine Hardwicke. Oui, c’est pour les filles et les «émosexuels» (les grands sensibles). Mais Twilight a le mérite de renouveler au cinéma un genre (les récits de vampires) devenu redondant et dépassé.

Fuck, pour vrai là?  Twilight, un film d’horreur?  Et par-dessus le marché un des cinqs meilleurs films d’horreur?  Si par cela notre cher monsieur Lepage veut dire:  « Osti, c’était tellement mauvais que j’ai eu peur de mourir par combustion instantanée », je suis d’accord.  Cependant, je doute fort que ce soit l’intention de cet érudit cinématographique.  Sérieusement, si vous considérez ce film comme faisant partie de la catégorie « horreur », vous: a) êtes idiot b) êtes mort ou c) avez 14 ans, êtes du sexe féminin et êtes donc facilement déstabilisé par un son fort et subit au cinéma.  Je trouve d’autant plus insultant, innacceptable et criminellement condamnable qu’un pareil étron soit nommé aux côtés d’excellentes productions comme Shaun of the Dead et The Mist.  C’est un peu comme si dans un gala d’animation télé on récompensait Claude Poirier et François Paradis:  ça ne serait pas très gentil pour monsieur Poirier.  Mais, la meilleure partie de cette citation est sans aucun doute l’utilisation du mot « renouveler ».  Effectivement, un film d’épouvante dans lequel le spectateur n’a pas peur, c’est plutôt innovateur.  De plus, pour ajouter à l’aspect inédit, au lieu d’être consummé violemment à la vue du Soleil, les vampires… scintillent.  Euh, oui, ok.  C’est… génial?  On n’a pas vu pareille révolution depuis l’invention du Segway.

Ah, pis assez de niaisage:  Twilight n’est pas un film d’horreur.  Point.  Allez donc louer Let the Right One In à la place.  Remerciez-moi plus tard.

Note:  Je tiens quand même à féliciter Aleksi pour avoir introduit le mot « émosexuel ».  Bien joué.

Publicités

Dites « cheese »! Je vais prendre un cliché!

Posted in films, noir with tags , , , , , , on 26 mars 2009 by Le Boucher du West Island

cliche

Ca fait plus de vingt ans que je consomme du cinéma.  De Les Aventures de Bernard et Bianca jusqu’à Evil Dead, de Eraserhead à Mars Attacks!, de Jingle All The Way jusqu’à Irréversible et j’en passe.  Alors, vous me direz qu’il est normal que je commence à remarquer des similitudes entre les films.  Ce à quoi je répondrai « Peut-être, mais c’est mon blog et je chiâle sur ce que je veux, bon! »  Et cette fois, mon choix s’est arrêté sur la pléthore (merci) de clichés qui semblent rentrés à la crowbar dans les films hollywoodiens.  On va se parler dans le blanc des yeux, Hollywood.

•••

Films d’amour

love1

Un homme macho, débonnaire et grossier rencontre une jeune femme snob, déterminée et workaholic.  Ils se détestent jusqu’à vouloir s’éviscérer l’un et l’autre et porter leurs carcasses comme tenue de soirée.  Puis, au long d’une engueulade particulièrement violente où ils se crient à 2 pouces du visage, ils s’embrassent juteusement.  Dans la vraie vie, une chicane à cette proximité se termine en procès pour violence conjugale.

Films d’action

diehard42007prev

Le méchant a un accent et/ou un trait physique étrange (ex: Finnois/un pied mariton).  Le méchant tue un de ses hommes de mains parce qu’il a échoué une tâche, habituellement avec une phrase cocasse du genre « I’m going to have to let you go. »  Le méchant révéle chaque détail de son plan au héros, puisqu’il n’y a aucune chance que celui-ci s’échappe de ses feluettes menottes.  Le méchant est juste toujours cave.

Films de science-fiction

total_recall_remake

Les films dans le futur montrent seulement l’année de production du film, avec plus d’affaires chromées.  Les extra-terrestres ont deux modes: « trop gentils et cutes » ou « sanguinaires et destructeurs ».  Il y a du son dans l’espace, défiant la base de la physique newtonienne.

Films de guerre

platoon

Aussitôt que les membres d’un peloton commencent à fraterniser, spécialement en parlant de leur petite amie, ils seront attaqués.

Pvt. Johnson: Vous savez ce que je ferai quand je reviendrai en Amérique, les mecs? Je vais faire un enfant à ma petite amie Judy Sue. On s’achètera une ferme en Iowa et on aura un de ces chiens idiots qui vous lèchent sans arrêt. La belle vie, quoi.

Pvt. Willis: Tu sais ce que je ferai moi, Johnson? Je vais faire un enfant à TA petite amie! Ha ha ha ha!

(rires du peloton, suivi du sifflement d’une balle qui atteint Johnson au visage)

Films d’horreur

friday-the-13th-photo1

Quand quelqu’un ferme un miroir de pharmacie, le méchant apparaît derrière la personne, accompagné d’un son ressemblant à la section de cuivre de l’OSM qui explose.  Quand une jeune héroine virginale cherche son petit ami la règle de 3 s’applique invariablement:

« Ricky? » 1- Pas de réponse.

« Ricky, come on this isn’t funny anymore! » 2- Encore moins de réponse.

« Ricky….? » 3- Ricky sort avec du faux sang dans la face et la fait sursauter.

Alors plus tard, quand Ricky meurt dans le bois avec un vilbrequin dans le fond de l’oesophage, elle croit qu’il lui fait une blague.

•••

Et vous, chers lecteurs?  Quels clichés n’êtes vous plus capable de supporter?