Archive pour invasion usa

Confessions of a Video Clerk #4

Posted in confessions of a video clerk, films, noir, travail with tags , , , , , on 19 février 2009 by misterlove

norris

Considérant la renommée planétaire de la première mouture des Confessions of a Video Clerk, je me devais de partager avec notre gargantuesque lectorat d’autres questions saugrenues qui naissent dans le cerveau des dévédéphiles visitant mon environnement de travail.  Voici donc ce qui a retenu mon attention cette semaine, dans un ordre tout à fait aléatoire (ce n’est donc pas un ordre).

***

Un client, après avoir regardé (trop) rapidement les heures d’ouverture sur la porte d’entrée m’interpelle:

Heille, vous fermez à midi?

Tout à fait.  Dans le but de bâtir un capital de sympathie et de renforcer notre service à la clientèle déjà sans faille, nous avons adopté les heures d’ouverture des banques, c’est-à-dire trois heures.  De toute manière, rester ouvert plus longtemps tiendrait du suicide économique, particulièrement en période de récession.

***

Monsieur entre dans le magasin, regarde sur les tablettes et demande:

Avez-vous des nouveautés?

Non, sombre idiot.  Ici, nous privilégions une culture passéiste et ne louons que des métrages produits entre 1895 et 1985.  Pourquoi 1985?  Parce que c’est à cette époque bénie des dieux que Chuck Norris a illuminé les écrans dans l’orgasmique Invasion U.S.A..  Rien ne sert de voir d’autres films, car la rousseur norrissienne atteint dans ce chef-d’oeuvre son paroxysme.

***

Après avoir retourné un film érotique supposément défectueux, le client à la morale questionnable m’interroge:

Ouin ben, tu peux tu l’essayer dans ton lecteur?

Sans problème monsieur. Il me fera plaisir de projeter Suck My Saggy Balls 87 pendant que la petite Mégane, 9 ans, choisit un film dans la section « Famille ».  Ridicule de penser que nous pourrions recevoir une amende pour grossière indécence…

***

Une dernière pour la route:

Avez-vous le DVD du groupe Duo-Tang?

Non madame, les groupes qui passent au Canal Savoir n’intéressent personne, c’est bien connu.  Qu’ils brûlent en enfer.  C’est le prix à payer quand on fait du bouche-à-bouche entre mâles.

(Note de l’auteur: pour comprendre cette obscure référence, allez lire l’auto-promotion masturbatoire du groupe ici.)

Publicités