Archive pour liza frulla

C’est juste de la bipolarité-vé

Posted in Ca a polaire si bipolaire!, noir, quotidien, rose, télé with tags , , , , , on 31 janvier 2011 by Le Boucher du West Island

J’adore C’est juste de la TV animé par André Robitaille, Marc Cassivi, Liza Frulla et Anne-Marie Withenshaw à ArTv, avec leurs suggestions originales, leurs débats passionnés et leurs invités pertinents (ou comme dans le cas de Marie-France Bazzo hier, “leurs invités qui décommandent à la dernière minute”).

Mais, si cet article ne faisait que l’éloge de CJDLTV, l’aspect “bipolaire” du blog fouterait le camp. Donc, dans une sorte d’accouplement malsain des rubriques de l’émission et de mon concept Ca a polaire si bipolaire, voici 3 Ca m’allume et 3 Réparateur en lien avec “C’est juste de la TV”!

Ca m’allume!

1- Le calme de Marc Cassivi


Pour lui, c’est vraiment juste de la TV, alors pas besoin de s’éneRV. Son ton ne monte jamais, il est posé dans ses propos et il ne s’emporte pas facilement. J’aimerais le voir animer Le Match à TVA juste pour le contraste flagrant.

2- La nouvelle toile du décor

Je m’excuse auprès de l’artiste précédent, mais j’avais l’impression qu’André flottait dans une vieille motherboard de 1982.

3- La durée plus longue de l’émission


Je sais que ça fait un bout que le format a changé, mais c’est beaucoup mieux. Avant, André Robitaille avait l’air du coach de Rocky Balboa tellement il poussait ses collègues à aller vite dans ce qu’ils faisaient. (« Plus vite, Frulla! Donne-moi 60 pompes et que ça saute! »)

Le réparateur

1- Les longs préambules aux questions d’André Robitaille


Pas besoin d’expliquer pendant 5 minutes le concept d’une rubrique ou de répéter 15 fois l’extrait est tirés de quelle émission, Mr. Robitaille. Fais confiance au public, respire et vazimolo.

2- La posture d’Anne-Marie Withenshaw


Peut-être que les chaises du décor sont trop basses pour cette menue chroniqueuse. Peut-être qu’elle visionne les émissions qu’elle critique évachée dans une vieille BeanBag Chair. Peut-être qu’elle a une scoliose. Peu importe la raison, je la surprend toujours à la voir se courber dangereusement sur la table…

3- Mon manque de sommeil

Chaque dimanche soir, c’est toujours la même chose: je veux me coucher tôt, mais je tombe sur l’émission que je suis forcé de regarder jusqu’à minuit parce que c’est trop accrocheur.  Je te maudit, émission de qualité! Toi qui me fais perdre mon sommeil précieux!

Publicités

6 degrés de séparation dans la tête du Boucher

Posted in alcool, films, geek, nostalgie, nourriture, quotidien, rose, télé, Uncategorized with tags , , , , , , , , , , , , , on 26 mars 2010 by Le Boucher du West Island

Pour comprendre ce qui se passe dans ma tête , voici une série de liens mentaux que je fais sans m’en rendre compte, à la manière des 6 Degrés de Séparation (qui affirme que tout le monde se « connaît » par l’entremise de 6 personnes maximum).  Observez.

——–

1- Les pubs de témoignages sur la sensibilité dentinaire sont-elles supposées me faire prendre ces gens en pitié? « Bouhou, j’ai mal aux dents quand je bois quelque chose de froid, je dois attendre quelques minutes avant de boire! »  En tant que victime de la maladie de Crohn (maux de ventres style « Alien »), je PAYERAIS pour avoir mal aux dents plutôt qu’au ventre, Madame!

2- Parlant de boire, je trouve que les émissions où les gens discutent en buvant du vin semblent automatiquement plus prétentieuses qu’elles ne le sont.  C’était passable à « Tout le monde en parle », mais maintenant, ils en boivent à « C’est juste de la TV! ».  Et comme il y a déjà Liza Frulla et Marc Cassivi comme chroniqueurs, inutile de rehausser le « prétenti-o-mètre »™ d’ArtTV avec une bouteille de Château Petrus 1957.

3- Parlant d’ArtTV, j’ai récemment regardé une interview de Xavier Dolan à « Mange ta ville ».  Outre le fait que c’était un véritable Mortal Kombat de prétention entre le réalisateur et l’animatrice, j’aimerais que ma famille cesse d’espérer que je devienne « le prochain Xavier Dolan ».  Nos styles de création sont très différents: il a fait un film sur les tensions entre un jeune homosexuel et sa mère; j’ai écrit un script où un bibliothécaire de 50 ans découvre une conspiration nationale en gagnant à la loterie.

4- Parlant de loterie, je n’y joue pas: j’aime mieux Connect Four. (je n’ai pas dit que tous les liens seraient parfaits!)

5- Parlant de Connect Four, c’était le seul jeu que mon grand-père avait chez lui, donc moi et ma soeur y jouiont souvent.  J’ai remarqué qu’il est impossible de jouer à ça sans réveiller la maison entière, à cause du bruit que les pinouches font en se vidant brusquement après une partie. (Valable aussi pour le Ker-Plunk)

6- Parlant de réveiller la maison entière, les moufettes sentent tellement mauvais dans le West Island que ce n’est pas rare qu’elles réveillent des membres de ma famille.  Est-ce que les autres animaux aiment les moufettes? Serions-nous tristes si les moufettes mouraient tous dans un génocide animal? Je ne crois pas.

Voilà: j’ai relié la sensibilité dentaire aux moufettes. C’est à ce point fou dans ma tête.

Montée de fiel

Posted in noir, télé with tags , , , , , , , on 3 mars 2009 by misterlove

arthur

Pas d’introduction.  Pas de fla fla.

J’aimerais franchement que monsieur André Arthur, pseudo-journaliste, mi-député fédéral et quasi-animateur de télé, ferme sa gueule.  J’en ai plein le cul de son émission du midi à TQS dans laquelle tout ce qu’il trouve à faire c’est chier sur tout ce qui existe en dehors de son beau studio en carton.  Vous me direz: « Gros cave, t’es pas obligé de l’écouter! »  Oui, mais pour les besoins de ce billet, on va dire que ma télévision est gelée à TQS.   Et je ne suis pas si gros que ça, en passant.

D’abord, je suis royalement tanné de l’entendre japper sur des sujets qui n’ont absolument aucun lien avec l’actualité du jour.  Pendant que toutes les chaînes traitent de nouvelles relativement importantes, comme la crise économique, monsieur Arthur se permet de chialer contre les institutions qui ne remplacent pas leurs drapeaux endommagés.  S’il vous plaît…  Je n’ai rien contre le chialage (c’est ce que je fais présentement), mais serait-il possible d’être constructif au lieu de faire l’apologie du négativisme en régurgitant sur des « problématiques » qui n’intéressent personne?  En fait, ce qui m’agace, c’est que cet énergumène au noeud papillon critique pour critiquer, pour attirer l’attention, pour mousser les cotes d’écoute (please, on est quand même à TQS…).

Ensuite, j’aimerais vraiment que l’animateur en question cesse de constammant écorcher les journalistes des autres chaînes de télévision.  Bien sûr, c’est son droit le plus fondamental de ne pas adhérer aux couleurs politiques des stations comme Radio-Canada ou TVA, mais est-ce vraiment nécessaire de traiter ses collègues non-técuessiens (oh boy…) sans aucun respect?  « On sait ben Linotte Frulla » ou « Elle est comme une Céline Galipeau, mais en plus cute et moins constipée » ne sont pas, selon moi, des propos dignes d’un soi-disant journaliste.  Il faut croire que monsieur Arthur ne s’est pas encore défait de ses habitudes de radio-poubelle.

Aussi, j’en ai marre de ses entrevues complaisantes dans lesquelles il lèche le cul de ses copains Conservateurs.  Comment peut-il reprocher aux autres chaînes de faire de la politique partisane alors que lui-même reçoit très rarement des intervenants qui ne partagent pas ses opinions?  Tout ça manque de sérieux.

Sincèrement, je préfèrerais avoir du Loft Story 24 heures sur 24 que de tolérer une autre minute de ce braillard bruyant.  Dans des termes qu’André Arthur pourrait comprendre: j’aimerais ça que sa criss d’émission de marde arrête d’exister.