Archive pour loft story

Confessions d’un gars de réception #2

Posted in confessions d'un gars de réception, prénom, rose, travail with tags , , , , on 24 janvier 2010 by misterlove

Puisque je travaille dans une réception de marchandises, j’ai le grand privilège et l’immense honneur de côtoyer un personnage fort coloré sillonant les routes glacées du notre Belle Province: le trucker.  Cet imposant énergumène, souvent vêtu d’une chemise carottée délavée, d’un manteau d’hiver beaucoup trop sal et d’une paire de bottes de construction trouée, utilise un language pour interpeller ma personne me laissant souvent l’impression que j’ai un grade dans l’Armée canadienne.

Je m’explique.

Effectivement, lorsque le camionneur entre dans l’entrepôt avec la démarche gracieuse d’un paon, les deux premiers mots qui sortent de sa bouche de linguiste pour me saluer peuvent ressembler à: « Bonjour…

Amigo, l’grand, chef, capitaine, boss, patron, champion, sergeant, lieutenant, adjuvant, major, colonel, général, etc. »

On dirait que tous les truckers ont une liste officielle de surnoms à utiliser dans leur semaine de travail, parce qu’à chaque jour, je n’ai jamais droit au même pseudonyme.  Fascinant.

Mais, mon titre préféré reste l’élégant et respectueux « l’gros », héritage sociotulturel légué par les génies de Loft Story.  Rien de mieux que de se faire rappeler que tu as un léger problème de surpoids par un Bob barbu qui doit peser 275 livres et qui se nourrit et s’abreuve de toute la crap offerte dans les shacks à patates des autoroutes.  Très valorisant.

Note aux camionneurs qui livrent à ma job: prochaine fois que tu m’appelles le « gros » j’te fais un flat avec mon exacto.  Merci.

Publicités

What. Ever.

Posted in alcool, films, geek, noir, nourriture, quotidien, télé, travail, Uncategorized, wacko jacko with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 mai 2009 by Le Boucher du West Island

Comme je n’ai pas d’inspiration pour de nouveaux billets et que j’aimerais voir le blog survivre au moins un an, voici des observations faites au hasard dans les derniers jours, oubliant complètement la ligne directrice du site.  Bonne lecture.

• Le chroniqueur Sébastien Diaz pourrait être le fils d’une alliance malsaine entre Stéphane Crête et Pierre Lapointe.

• Les croustilles de riz Crispy Minis de Quaker devraient être disponibles en format géant.  Je (et vous aussi, j’en suis sûr!) passe à travers ça en 15 minutes, saperlipopette!

• Parlant de la compagnie Quaker, j’aimerais savoir qui est le bonhomme genre « Amish constipé » qui leur sert de mascotte.

• A l’épicerie où je travaille, jai remarqué qu’une compagnie de papier d’aluminum a changé son produit.  La boîte indique maintenant « Papier plus épais! » puis plus bas, « Conçu avec vous en tête! ».  Je n’aime pas me faire subtilement insulter par des produits ménagers, merci.

• Je crois qu’il y a plus d’alcool dans l’eau Naya que dans la Coors Light.

• C’est les plus laids qui restent à Loft Story.

• Il est temps que t’aille jouer dehors quand tu constates que l’empreinte de tes doigts et de la paume de ta main est incrustée dans ta souris d’ordinateur (comme c’est mon cas).

• La catégorie Wacko Jacko que Mr. Love a crée sur le blog pour son unique post sur Michael Jackson est vraiment très spécialisée.  Mais, en le mentionnant, je vais pouvoir l’utiliser!

• Les mots écrits en gras dans ce billet sont pour faire ressortir le sujet de la phrase.  Mais j’aime bien mettre en gras d’autres mots qui n’ont pas rapport pour déstabiliser les lecteurs.

• J’aime mieux « Les Petits Garnements » que « La Guerre des Tuques ».

• No way que les kids dans « Les Petits Garnements » ont construits La Blur tout seuls.

• J’ai envie de faire un billet complet sur « Les Petits Garnements ».

• L’os du coude s’appelle le « funny bone » en anglais. Pourquoi?  C’est tout sauf drôle quand tu te le pètes sur un coin de dossier de chaise et que ça résonne jusque dans tes chevilles.

• Pour un gars qui n’a pas d’inspiration, j’ai quand même réussi à faire un post de 350 mots sur n’importe quelle connerie qui envahit mon cerveau à ce moment-même.

Montée de fiel

Posted in noir, télé with tags , , , , , , , on 3 mars 2009 by misterlove

arthur

Pas d’introduction.  Pas de fla fla.

J’aimerais franchement que monsieur André Arthur, pseudo-journaliste, mi-député fédéral et quasi-animateur de télé, ferme sa gueule.  J’en ai plein le cul de son émission du midi à TQS dans laquelle tout ce qu’il trouve à faire c’est chier sur tout ce qui existe en dehors de son beau studio en carton.  Vous me direz: « Gros cave, t’es pas obligé de l’écouter! »  Oui, mais pour les besoins de ce billet, on va dire que ma télévision est gelée à TQS.   Et je ne suis pas si gros que ça, en passant.

D’abord, je suis royalement tanné de l’entendre japper sur des sujets qui n’ont absolument aucun lien avec l’actualité du jour.  Pendant que toutes les chaînes traitent de nouvelles relativement importantes, comme la crise économique, monsieur Arthur se permet de chialer contre les institutions qui ne remplacent pas leurs drapeaux endommagés.  S’il vous plaît…  Je n’ai rien contre le chialage (c’est ce que je fais présentement), mais serait-il possible d’être constructif au lieu de faire l’apologie du négativisme en régurgitant sur des « problématiques » qui n’intéressent personne?  En fait, ce qui m’agace, c’est que cet énergumène au noeud papillon critique pour critiquer, pour attirer l’attention, pour mousser les cotes d’écoute (please, on est quand même à TQS…).

Ensuite, j’aimerais vraiment que l’animateur en question cesse de constammant écorcher les journalistes des autres chaînes de télévision.  Bien sûr, c’est son droit le plus fondamental de ne pas adhérer aux couleurs politiques des stations comme Radio-Canada ou TVA, mais est-ce vraiment nécessaire de traiter ses collègues non-técuessiens (oh boy…) sans aucun respect?  « On sait ben Linotte Frulla » ou « Elle est comme une Céline Galipeau, mais en plus cute et moins constipée » ne sont pas, selon moi, des propos dignes d’un soi-disant journaliste.  Il faut croire que monsieur Arthur ne s’est pas encore défait de ses habitudes de radio-poubelle.

Aussi, j’en ai marre de ses entrevues complaisantes dans lesquelles il lèche le cul de ses copains Conservateurs.  Comment peut-il reprocher aux autres chaînes de faire de la politique partisane alors que lui-même reçoit très rarement des intervenants qui ne partagent pas ses opinions?  Tout ça manque de sérieux.

Sincèrement, je préfèrerais avoir du Loft Story 24 heures sur 24 que de tolérer une autre minute de ce braillard bruyant.  Dans des termes qu’André Arthur pourrait comprendre: j’aimerais ça que sa criss d’émission de marde arrête d’exister.