Archive pour prison

Bieber: ma vie, my life

Posted in Actualités, argent, musique, rose with tags , , , , , , , on 9 août 2010 by misterlove

Comme nous l’apprenions la semaine dernière, Justin Bieber, le chanteur dont on n’a jamais vu le front, publiera l’automne prochain ses mémoires, brillamment intitulés Justin Bieber: First Step 2 Forever: My Story.  Dans cet ouvrage littéraire que l’intelligentsia internationale attend avec impatience, le chérubin à la voix d’or partagera ses nombreuses expériences de vie (1994-2010) et abordera différents sujets controversés, comme:

  • L’apparition de ses premiers poils pubiens et l’influence de ceux-ci sur sa vision du monde et son timbre de voix
  • Son malaise face à un mouvement mondial de lesbiennes qui tentent à tout prix de lui ressembler
  • Sa déception face au fait qu’il n’a plus le droit d’aller dans le parc de « boules de couleurs » au McDo (M.  Bieber songe d’ailleurs à poursuivre)
  • Sa démarche pour changer son lieu de naissance légalement, parce qu’il est un peu tanné de recevoir des bouteilles d’eau en pleine gueule à chaque fois qu’il dit qu’il est Ontarien

  • Ses démêlés avec la justice après avoir fait perdre connaissance à des milliers de jeunes filles avec un simple « air bec »

  • Finalement, le Bieberator abordera sa technique pour obtenir un toupette luisant et stable, c’est-à-dire mettre une shitload de colle contact sur son front

Inutile de dire que les Bipolaires attendent avec impatience la sortie de ce futur chef-d’oeuvre de la littérature.

Publicités

Confessions d’un gars de réception #4

Posted in animaux, confessions d'un gars de réception, noir, travail with tags , , , , , , on 27 février 2010 by misterlove

Vous savez, dans n’importe quel milieu de travail, certains fins-finaux trouvent toujours des excuses inventives pour rater une journée ou deux de boulot.  Par exemple, vous avez sans doute déjà entendu le classique: « J’ai la gastro, je vais rester à la maison pour nettoyer les dégâts »  ou l’immortel : « Je suis hangover, arrête de remplir ma boîte vocale ».  Cependant, au cours de mes quelques années de travail saisonnier en tant que commis de réception, je crois sincèrement avoir entendu les justifications d’absentéisme les plus absurdes/mensongères de tous les temps.  Voici d’ailleurs un court palmarès des meilleurs prétextes pour faire le « travail buisonnier », concoctés par d’anciens collègues:

  1. « Y’a pu de gaz dans mon char. »  Ouin, ben au pire tu vas en mettre…  Sinon, y’a un système bien pratique qui s’appelle le transport en commun.
  2. « Je trouve pu mon char. »  C’est sûr que si tu trouves pas ta voiture, ça va être dur de trouver une station service pour mettre de l’essence.  Notez que cette excuse a été donnée par la même personne, à deux occasions différentes.  Un vrai génie.
  3. « Y’a une moufette dans mon appartement. »  Bon, si je comprends bien, Pépé le Pew est entré par effraction et tu veux pas le laisser dans ton appartement de peur qu’il séduise ta chatte?  Ça sent pas bon cette histoire.
  4. « Je peux pas rentrer, la charrue a pas déneigé le chemin devant ma maison. »  Damn, t’habites où, à Iqaluit?
  5. « Je pourrai plus rentrer, jamais.  Chu en tôle. »  Pas de problème, finalement on n’avait pas vraiment besoin de toi!

Alors, si un jour vous cherchez une raison pour ne pas aller bosser, sentez-vous bien à l’aise de piger parmis celles-ci, car, même si vous pensez sûrement qu’il s’agit de pure fiction, tous ces ridicules prétextes ont réellement été utilisés.  Juré.

Détenu non retenu

Posted in Actualités, noir with tags , , , , , on 9 février 2010 by misterlove

Selon cet article sur cyberpresse.ca, 34 prisonniers du Québec auraient été libérés par erreur l’année dernière, soit en 2009 si vous ne suivez pas le calendrier.  C’est très très rassurant tout ça.  J’imagine un peu comment ce genre d’idiotie peut arriver:

Prisonnier 1:  Heille le screw, j’peux tu crisser mon camp?

Garde compétent: Ta yeule Sirois, r’tourne dans ton trou.  Attends pas que j’sorte ma matraque.

Prisonnier 1: Ben là boss, j’ai une carte « Get Out of Jail For Free » que j’ai gagné à Monopoly tantôt.

Garde compétent: Ah ok.  T’aurais dus l’dire!  V’là les clés.  Tu diras bonjour aux enfants!

Prisonnier 2: Pis moé, j’peux tu y aller?

Garde compétent: Les nerfs, j’viens juste d’en laisser partir un.  Ambitionne pas Boucher!

Prisonnier 2:  Ouin, mais là j’viens de gagner un tournoi de courte paille.  Pis on a décidé que le prix c’était de sortir.

Garde compétent: Bon, tu m’laisses pas l’choix.  Avoye, fais ça vite, pis ferme la porte en arrière de toi.

J’espère ne jamais faire de prison.  J’aime pas ça jouer au Monopoly.