Archive pour Rain Man

Confessions d’un gars de réception #1

Posted in confessions d'un gars de réception, noir, quotidien, travail with tags , , , , , , , on 20 janvier 2010 by misterlove

À moins que vous écoutiez mes conversations téléphoniques (coquines), je vous annonce que je ne travaille malheureusement plus à mon club vidéo bien-aimé et ne suis donc plus en contact avec des clients au quotient intellectuel discutable.  Eh oui, j’ai fait une vraie Dominique Michel de moi-même en quittant deux fois le même emploi!  Heureusement, mon nouveau job, commis à la réception des marchandises dans un entrepôt de textiles (oui, je sais, la grosse vie…), me donne autant d’inspiration pour écrire de juteux billets sur le monde du travail.  Voici donc la première entrée dans la nouvelle série Confessions d’un gars de réception.

Comme l’endroit où je bosse est relativement immense, – quelque part entre un cabanon et le Stade Olympique – , la réceptionniste-secrétaire doit utiliser un système d’interphone pour communiquer avec la classe ouvrière dont fait partie votre humble narrateur.  Le problème? 1.  Le système d’haut-parleurs préhistorique produit une qualité sonore comparable à un téléphone construit avec deux cannes de soupe aux pois et un morceau de ficelle.  2.  Aussi sympathique soit-elle, la dite réceptionniste a tendance à prononcer certains mots de manière, disons, crissement incompréhensible particulière.  Ces deux facteurs, combinés au niveau de bruit relativement élevé dans la shop, créent quelques cocasseries auditives qui me donnent parfois l’impression d’avoir consommé des champignons magiques:

  • Lorsqu’un de mes collègues, nommé José Diaz, est interpellé par la voix venant du plafond, je vous jure que j’entends plutôt « José the Ass ».  À chaque fois, je trouve que c’est vraiment un surnom moche à avoir.  Vraiment.
  • Alors qu’un certain Robert est appelé (en anglais), je comprends à chaque coup « Raw Bird ».  Encore une fois, il pourrait s’agir d’un nickname difficile à expliquer ou d’un mets chinois dans un restaurant aux pratiques suspectes.
  • Et puis, quand un Raymond ou l’autre est demandé en quelque part dans l’entrepôt, je suis persuadé d’entendre « Rain Man ».  Pendant une minute ou deux, je regarde autour de moi pour voir si Dustin Hoffman ne serait pas venu faire un tour à Laval pour s’acheter des serviettes.  Déception.
  • Finalement, lorsque votre cher blogueur est demandé sur une ligne téléphonique, son nom de famille « Milliard » se transforme en impressionnant son de chat: « Miyaôu » ou « MIIIIIIIAAAAAAAAAOOUUUU ».  Oui, oui.  Pas de blague.  Puisque je ne parle pas encore le dialecte des chats, je suis toujours confus et manque tous mes appels.

Pour régler ce problème, deux solutions sont envisageables: a) Changer le système d’intercom ou b) Changer légalement le nom de tous les employés.  J’opte pour la seconde possibilité, puisque j’ai toujours rêvé d’avoir un rugissement de félin sur mes pièces d’identité. Mon idée est moins cool pour M. Diaz par contre…

MIAAAAAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUU.

Publicités

Fourre-tout

Posted in films, geek, Montréal, noir, quotidien, télé with tags , , , , , , , , , on 27 septembre 2009 by Le Boucher du West Island

ron-jeremy

Non, malgré le titre, ce billet n’a aucun lien avec Ron Jeremy (mais comment aurais-je pu résister à mettre cette photo comme entête?!)  Plutôt, il s’agit d’un ramassis d’observations faites durant ma semaine (très occupée d’ailleurs). Voici.

• C’est crissement chiant ramasser du styrofoam. Pas du styrofoam genre « verres à café », du styrofoam genre « rembourrage de paquets ». Tu passes la balayeuse pour enlever le plus gros, mais t’as toujours plein de petites boules collées sur toi à cause de la statique.  Finalement, fuck la statique.

• Je suis rendu avec environ 3 barres de savon presque terminées dans mon savonnier de salle de bain. Vous savez, ces petits morceaux minces comme du papier et qui ne lavent plus sans se casser en deux? Je pense donc les faire fondre et créer une sorte de savon-composite. Un Transform-soap.

• Message aux chauffeurs de taxi: votre seul travail est d’être assis sur votre cul et de nous conduire du point A au point B.  Donc, je crois que vous avez amplement d’énergie pour sourire moindrement et de parler français.

• En y réfléchissant, je crois avoir eu en tête minimum 250 mots de passes de toutes sortes depuis ma naissance.  Chu pas Rain Man, calisse!

• Martin Matte n’est officiellement plus drôle.  Son personnage de gars hautain et arrogant n’est plus un personnage puisqu’il agit de façon identique en entrevues, sur des tapis rouges, à des émissions de variété, etc.  Deschamps ne dit pas que les femmes sont épaisses à Sucré Salé et les Denis Drolet ne s’habillent pas en brun quand ils vont à des événements alors change de shtick, Martin.  Le message s’adresse aussi à André Sauvé (surtout que lui, ça fait genre 2 ans qu’il a commencé). Revenez-en.

C’est en masse pour à soir, je filais pour chiâler, bon.