Archive pour snuggies

Une perdrix dans un poirier?!

Posted in Actualités, animaux, fête, hockey, musique, Noël, noir, obama, quotidien, sexe, télé, USA with tags , , , , , , , , , , , , , , on 7 décembre 2009 by Le Boucher du West Island

Si vous suivez vos traditions des Fêtes, vous êtes aujourd’hui rendu à votre 7e chocolat de calendrier de l’Avent.  Par contre, si vous êtes comme moi, vous êtes rendu au 18e parce que vous trouvez qu’un chocolat de 0.8 mm d’épaisseur par jour, c’est vraiment pas assez.  Peu importe votre situation, la pratique de compter les jours avant Noël remonte des siècles et des siècles dans le temps (genre quand Larry King est né).

Ainsi, une variante de ce décompte est mentionnée dans l’interminable cantique « The Twelve Days of Christmas », qui décrit l’intervalle de temps entre le Boxing Day et le 6 janvier.* Seule ombre au tableau: les paroles n’ont jamais été mises à jour pour le 21e siècle, créant ainsi une chanson dans laquelle les gens s’offrent des colombes, des poules et une perdrix dans un poirier.  Bien que tout ça soit très utile pour se partir une basse-cour ou une franchise PFK, le premier qui me donne un volatile en cadeau n’est pas mieux que mort.  Donc, j’ai décidé de mettre à jour les 12 cadeaux de la chanson pour la société moderne de 2009.  (Notez que je saute au dernier jour immédiatement, c’est trop long sinon.)

Le douzième jour de Noël, ma fiancée m’a donnée…

• 12 chandails de Guillaume Latendresse en rabais;

• 11 actions de Norbourg;

• 10 Snuggies jaune serin;

• 9 maîtresses de Tiger Woods;

• 8 doses de vaccin avec adjuvant;

• 7 dollars (c’est tout ce qui reste dans son compte);

• 6 partys sur le yacht de Tony Accurso;

• 5 coffrets DVD de Destinées;

• 4 bustes de Barack Obama (2 en superhéros, 2 en dictateur);

• 3 caisses de Purell;

• 2 chlamydias;

• et une perdrix dans Claude Poirier!

* A noter que la chanson n’est pas en temps réel pour les 12 jours, malgré sa longueur apparente.

Publicités

You say ‘yes’, I say ‘no’.

Posted in Actualités, fin du monde, mort, noir with tags , , , , , , on 18 novembre 2009 by Le Boucher du West Island

Je commencerai ce billet avec une phrase clichée des humoristes: Heille, avez-vous vu les nouvelles ces temps-ci?  Je parle bien sûr de notre nemesis juré, la grippe A-H1N1.  Les médias québécois agissent de plus en plus comme une deuxième date qui a été so-so: tu ne sais pas si tu devrais la frencher ou lui faire un hug rempli de malaise.

En effet, soit on nous ordonne d’aller se faire vacciner sinon la grippe nous trouvera et nous mangera, soit on nous dit que le vaccin est non-testé, mortel et l’équivalent de s’injecter de la sauce à Big Mac en plein coeur.

Alors, Messieurs et Mesdames Les Journalistes (et François Paradis), quelle sera la nouvelle aujourd’hui?  Combien de personnes seront tuées par la grippe?  Combien de personnes seront tuées par le vaccin?  Combien de personnes seront tuées par étouffement de Snuggies?  Est-ce que nos héros Batman et Robin pourront échapper au piège du Joker?  Revenez-nous la semaine prochaine, même Bat-heure, même Bat-chaîne!

(Si vous n’êtes pas morts d’ici là…)

Snuggies: Ennemi public #1

Posted in fin du monde, mort, noir, publicité, télé with tags , , , on 8 septembre 2009 by misterlove

Gaston Lepage, gourou

Vous croyez que Raël et sa bande d’obsédés sexuels représentent un danger potentiel pour l’équilibre planétaire?  Détrompez-vous, car la réelle menace se trouve plutôt dans une nouvelle secte vestimentaire que j’ai affectueusement baptisée « snuggisme ».  Contrairement à d’autres cultes religieux opérant sous le couvert de l’anonymat et recrutant leurs membres secrètement, l’organisation religio-terroriste utilise plutôt la télévision afin d’endoctriner les masses.  D’ailleurs, peut-être avez-vous été exposé à cette sournoise hypnose psychovisuelle:

À glacer le sang, n’est-ce pas?

Plutôt que de convertir les futurs extrémistes de la flanellette avec des livres saints et autres produits dérivés, le gourou – possiblement Gaston Lepage  – demande aux membres de porter une couverture à laquelle on a ajouté des manches (un gros Kanuk en polar quoi).  En acceptant de revêtir l’horrible Snuggie, le brainwashé renonce à toutes formes de fierté ou d’estime de soi, puisqu’il a l’air d’un criss de sans-dessein (excusez mon français).  Ainsi, l’être ramoli devient un candidat parfait à la radicalisation et son assimilation est un vrai jeu d’enfant.  Parlant d’enfant, la toge satanique est aussi disponible pour les poupons, car les soldats du peignoir douillet doivent être près le plus tôt possible afin de servir les ambitions titanesques du tyrannique Gaston « Snuggie Daddy » Lepage.

Donc, afin d’éviter une apocalypse causée par les zombies snuggies (ou zomggies), les Bipolaires achèteront la totalité des tuniques maléfiques afin de les brûler fièrement sur la place publique.

Vous nous remercierez plus tard.

***

Note éditoriale: Ce message est commandité par la Ligue des Jaquettes du Canada, principal compétiteur de Snuggies Incorporated.