Archive pour The Thing

Jour 23: « John Carpenter’s The Thing »

Posted in films, Le Horreur-o-thon du Boucher with tags , , , , , on 24 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

thething460

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

————

Si vous dites à quelqu’un « Hier, j’ai vu La Chose de John Carpenter », il y a de fortes chances que la police débarque chez Mr. Carpenter pour grossière indécence.  Par contre, lorsque vous leur confirmez qu’il ne s’agit que de son film culte The Thing, ils vous diront que c’est un film excellent.

En effet, ce film où une équipe de scientifiques basée en Antarctique se font un à un assimiler par une Chose venue de l’espace trouve son aspect « horreur » dans une atmosphère claustrophobe, autant par son décor que par son concept.  Ainsi, en plus d’être coupés de la civilisation dans cette contrée glaciale, l’équipe masculine menée par Kurt Russell ne peut faire confiance à aucun d’entre eux, puisque La Chose les remplace un à un.  Bref, chacun des personnages hautement attachants sont littéralement isolés au plus haut point, créant un climat paranoiaque tendu.

Ensuite, l’autre aspect qui a fait de The Thing un classique d’horreur (autant que la première version en 1950), sont les effets spéciaux de Rob Bottin (The Howling).  Les créatures à moitié assimilées par la Chose sont constituées de façon terrifiante par Bottin, laissant lieu à des images cauchemardesques telles que des Huskies dont le visage se pèle comme une banane et une tête se déplaçant comme une araignée.  Beurk.

Note finale: 9/10

——–

Meilleure citation: « I know you gentlemen have been through a lot, but when you find the time, I’d rather not spend the rest of the winter TIED TO THIS FUCKING COUCH! » (Garry commence à s’impatienter.)

Meilleure mort: Un mot: défibrillateur.

Y’as-tu des tits?!: Tous les personnages sont masculins alors non.

Saviez-vous que…?: En fait, c’est un « avez-vous remarqué que…? » Un personnage s’appelle Mac et un autre Windows?


Jour 19: « The Howling »

Posted in films, Le Horreur-o-thon du Boucher with tags , , , , , on 19 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

howling-se_shot5l

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

————

Après An American Werewolf In London, voici un autre film culte de loups-garous célèbre grâce à ses effets spéciaux saisissants!  Le film de 1981 de Joe Dante commence avec Karen (Dee Wallace) qui va rencontrer face à face son admirateur/meurtrier, avec l’aide de la police.  Une fois le malfrat bougre mécréant méchant tué par la police, un psy recommande à Karen de partir pour une semaine dans une retraite champêtre afin de se ressourcer au sein d’une communauté expérimentale.  Mais, certains membres ne sont pas aussi inoffensifs qu’ils en ont l’air…DUN-DUUUN!

Tout comme son homonyme, The Howling comporte une des scènes de métamorphoses les plus réussies et terrifiantes du cinéma d’horreur.  En effet, du même artiste que les maquillages de The Thing, les conceptions cauchemardesques font le succès du film.  De plus, le scénario mélange les clins d’oeil aux films de loups-garous avec une parodie des psy/gourous new age charlatans.  Par contre, Karen est un des pires personnages féminins que j’ai vus, étant constamment kidnappée, terrorisée, braillarde, émotive, inefficace, idiote et banale.  Bref, une vraie femme, quoi! (bienvenue à un show d’humour de 1925!).  Malgré tout, un des meilleurs films modernes de loups-garous!

Note finale: 8/10

———–

Meilleure citation: « Sorry to scare you, ma’m, thought you was a cowjacker. » (un fermier connaît la vie dure de la campagne)

Meilleure mort: L’amie de Karen qui a une confrontation longue (et douloureuse) avec un loup-garou. Elle lui coupe une patte; il lui arrache la gorge.  C’est fair.

Y’as-tu des tits?!: Oui, dans un film porno présenté dans un cinéma XXX.  Comme AAWIL d’ailleursL…

Saviez-vous que…:  Rick Baker a quitté le projet pour aller faire le maquillage de…AAWIL!

%d blogueurs aiment cette page :