Archive pour tva

Hygiène ironique

Posted in Actualités, noir, télé, Uncategorized with tags , , , , , , on 9 février 2011 by Le Boucher du West Island

Comme vous pouvez constater d’après le titre du reportage diffusé par TVA le 7 février dernier, cette pauvre femme a été privée de bain pendant 9 jours! C’est totalement inconcevable! Regardez-là!  Ses dents sont probablement tombées dû à un manque flagrant de dentifrice et ses cheveux sont tellement huileux qu’ils tachent son chandail (probablement le seul morceau de linge propre qui lui restait d’ailleurs…)! Je ne connais pas les circonstances du manque de bain et d’hygiène de cette femme, mais je lui souhaite de pouvoir enfin recommencer à se laver et—

…Oui, allô?…Pardon?…Ah, d’accord, je vois…Désolé, Mr. Bruneau, j’avais mal compris. Au revoir.

Pierre Bruneau vient de m’informer que la femme qui n’a pas eu accès à un bain pendant 9 jours est en fait la grand-mère de l’enchanteresse jouvencelle ci-haut. Mille excuses. Donc, voici la femme privée de bain.

Ah. Elle n’a pas l’air si sale que ça. Quoique comparée à sa petite-fille, le petit Jamal dans « Slumdog Millionaire » aurait l’air impeccable.

Honnêtement, ce n’est pas mon genre de me moquer des gens à la beauté plutôt défaillante, mais le fait que le reportage relate un manque de propreté et non pas une fraude fiscale par exemple, je ne pouvais le passer sous silence.  Quand tu entends cette femme dénoncer que « sa mère se lavait les cheveux à chaque jour »…

…il est impossible de ne pas vomir sourire.

Les gamers sont de bons parents

Posted in Actualités, jeux vidéo, les internets, mort, nourriture, rose with tags , , , , , , , , , , , , , , on 5 mars 2010 by misterlove

La communauté des adeptes de jeux vidéo, dont je fais partie, est souvent pointée du doigt par les médias qui la tienne responsable d’une multitude de problèmes sociaux.  Quand on n’associe pas le massacre d’un tireur fou dans une école avec une dépendance aux jeux violents, on relie la banalisation de la sexualité féminine avec la supposée exploitation de celle-ci dans les Grand Theft Auto ou God of War.  Ce genre de mauvaise publicité nuit injustement à la réputation des joueurs qui eux savent faire la distinction entre un monde virtuel et une société bien réelle.

Eh bien, chers collègues gamers, réjouissez-vous, car un inspirant couple de Sud-Coréens s’est récemment occupé de redorer notre image en faisant preuve d’une maturité exemplaire!  Effectivement, les deux tourtereaux originaires de la ville de Suweon étaient tellement passionnés par un jeu en ligne, qu’ils ont bêtement oublié de nourrir leur bébé naissant (ou « bambin » si vous avez vu cette nouvelle à TVA/LCN).  Résultat:  leur enfant est décédé de malnutrition.  Je vous entends déjà crier dans les commentaires: « Bravo gros cave, on passe encore pour une gang d’irresponsables!  Comment c’est supposé nous aider, imbécile? »  Laissez-moi terminer mon histoire, vous comprendrez tout.

En effet, les parents de l’année ne jouaient pas à n’importe quel jeu.  Ils jouaient à Prius Online, un jeu en ligne permettant entre autres d’élever un enfant virtuel.  Or, il se trouve que leur rejeton imaginaire, inventivement baptisé « Anima », est lui très bien nourri et est même doté d’une belle capine de bébé pour le garder au chaud les nuits d’hiver.  Touchant, n’est-ce pas?  Donc, puisque les deux gamers ont réussi à élever une série de codes binaires de manière tout à fait responsable et affectueuse, le décès de leur « vrai » poupon doit être considéré comme un insignifiant dommage collatéral qui, dans un procesus d’apprentissage, est acceptable.  Comme on dit, personne n’est parfait.  Tout le monde fait des erreurs.  La bonne nouvelle dans toute cette histoire, c’est que maintenant les deux parents de Corée du Sud pourront se consacrer entièrement à l’éducation d’Anima, qui, même s’il n’est pas fait de chair et d’os, a quand même besoin d’amour.  De toute manière, un vrai bébé c’est ben trop compliqué!

(Sarcasm-o-meter busted)

(Via Cyberpresse)

Langue sale 1 : inflammable

Posted in Actualités, Langue Sale, noir, télé with tags , on 2 janvier 2010 by arrachecoeur

Tout comme le boucher a entrepris Ça a polaire bipolaire et son horreur-o-thon et tout comme misterlove a débuté son confessions of a video clerk, j’ai décidé de moi aussi faire mon fanfaron. Aujourd’hui, je baptise ma propre catégorie Langue sale. Étant un grand admirateur de la langue française, je connais ses faiblesses et j’aimerais vous en faire part.

Voilà.

On y va.

Langue sale : inflammable.

Un des fails majeurs de la langue de Benoît Brunet est sans aucun doute le mot inflammable.

Selon le Petit Robert de la langue française, le préfixe in- signifie la négativité.

Toutefois, inflammable flambe. Big time.

Ce qui est vraiment triste dans ce cas, c’est le fait que le mot est relativement pas mal beaucoup très important dans les cas où de jeunes enfants tenteront d’éteindre un feu avec de l’essence en se disant : C’est comme de l’eau sauf que ça brûle pas! C’est écrit dessus! Sacre-ça sur le feu!

Conclusion : le mot inflammable a été inventé par TVA pour mêler les petits enfants afin d’avoir plus de nouvelles à faire dire à Pierre Bruno.

Oui, blâmez Pierre Bruno.

TVApocalypse

Posted in Actualités, fin du monde, Montréal, mort, noir, télé with tags , , , , , , , , , , , , , on 18 décembre 2009 by Le Boucher du West Island

Il y a deux jours, le majestueux Phénix de métal qu’est l’hélicoptère TVA s’est écrasé près de l’autoroute Bonaventure pour des raisons encore inconnues.  A son bord se trouvaient le pilote (pas Marie-Lise Pilote malheureusement) et le reporter Réjean Léveillé.  Les deux hommes ont subi des blessures graves mais ont pu s’en tirer indemnes, grâce aux manoeuvres héroiques du pilote Antoine Léger (pas de sarcasme ici, je le félicite vraiment).  Par contre, il faut se demander quelles sont les raisons derrière cet écrasement mystérieux.  Alors que plusieurs vont clamer aux ennuis mécaniques, je crois qu’il y a une explication beaucoup plus sombre derrière cet accident.

Tout d’abord, revenons en arrière de quelques mois.  Vous vous rappellez que l’animatrice sans oreilles Pénélope McQuade, à la barre de l’émission Yo, Heille Toé! Salut, Bonjour! avait été victime d’un grave accident d’auto qui lui avait nécessité une longue convalescence?   Et que dire de la collaboratice Geneviève Borne qui a été diagnostiquée d’un cancer du sein il y a plus d’un an?  Bien sûr, Geneviève peut trouver du réconfort dans le fait qu’au moins sa mère ne s’appelait pas Mme. Fontaine (ça ferait Geneviève Borne-Fontaine!!! HAHAHA!), mais quand même…c’est désagréable avoir un cancer.

Bref, je crois qu’il est évident qu’une malédiction pèse sur la station, les Dieux ayant sûrement été mis en colères par la constante rotation de Céline Dion-Ginette Reno-le gagnant chubby avec les joues rouges de Star Académie.  D’après mon shaman vaudou, le seul moyen de contrer le mauvais sort est d’exorciser la station en sacrifiant 3 vierges, 7 poussins et François Paradis.

C’est pas moi qui le dit!  C’est mon shaman Mr. Aboulabwé Gagwiimillow-Martineau!

Nickelcrap

Posted in Actualités, musique, rose with tags , , , , , , , , , on 16 décembre 2009 by misterlove

Puisqu’une nouvelle décennie est à nos portes, toutes les émissions de télé, les magazines et les sites Web se doivent d’établir une multitude de palmarès sur tous les sujets imaginables.  Par exemple, on retrouve la liste des « meilleurs films des années 2000 », des « figures politiques les plus charismatiques depuis Stéphane Dion », des « MTS les plus populaires dans le corps de Tiger Woods » et des « arguments les plus convainquants pour empêcher le retour du Banquier à TVA » (cette liste est très longue).  Mais, l’index qui retient le plus mon attention est sans contredit celui de Billboard affirmant que Nickelback est le meilleur groupe de la décennie.

Euh, quoi?

Comprenez-moi bien; j’adore le son de ce groupe de rednecks albertains musiciens aguerris et suis subjugué par l’exquise poésie de ces auteurs phénoménaux.  J’irais même jusqu’à dire que c’est en écoutant la divinité de cette musique unique et innonvante que mon corps m’a offert mes premières érections.  Rien de moins.  Mais, je pense que les journalistes de Billboard auraient pu approfondir leur réflexion et considérer d’autres formations musicales influentes ayant marqué les années 2000 autant que la bande de Nickelback.  Des exemples?  Avec plaisir.

Comment oublier l’envoutant groupe Crazy Town qui en 2001 a littéralement ensorcelé le commun des mortels avec la truculente Butterfly?

Impossible de ne pas avoir été lacéré enivré par la troupe finlandaise The Rasmus avec un succès comme In the Shadows.

Finalement, pourquoi ne pas avoir considéré les évangélistes du groupe Creed qui ont donné au monde entier des hymnes à la joie comme My Sacrifice?

À bien y penser, Nickelback est un bon choix.  Mea culpa. D’ailleurs, le Portugal est d’accord avec moi et lance des roches félicitations au groupe canadien:

Lance et Clichés

Posted in Actualités, hockey, télé with tags , , , , , , , , , , , , on 25 novembre 2009 by misterlove

L’autre soir, après avoir été subjugué par la finale de Lance et Compte: Le Grand Duel, j’ai eu comme envie de rendre hommage à cette excellente émission télévisuelle qui devrait, selon mon humble avis, faire partie du patrimoine culturel international.  Effectivement, cette télésérie, écrite par Réjean Tremblay et diffusée à TVA, a sa place parmis les grandes oeuvres comme The Sopranos, Citizen Kane, la Joconde et Jardinons avec Albert.  Ainsi, j’ai décidé de dresser la liste des cinq ingrédients nécessaires à la création d’un épisode de Lance et Compte.  Pourquoi?  Eh bien, lorsque M.  Tremblay sera repêché par le Saint-Père, les futurs auteurs de la saison 36 auront certainement besoin de certains cues pour recréer la magie des belles années du National:

5.  Chaque épisode doit contenir au minimum 8 trames narratives qu’on aura à peine le temps d’exploiter et mettre en scène des personnages dont on se torche royalement puisqu’ils ne reviendront pas la saison prochaine.  Exemple:  Jean-Michel Anctil qui fait son personnage de Râteau interprète un fan du Canadien complètement dément.

4.  Lulu (Denis Bouchard) doit frôler l’anévrisme sur la galerie de presse quand Lambert compte un but. Idéalement, il envoie deux ou trois collègues dans le coma en les assommant avec ses bras qui s’agitent dans tous les sens.  (C’est beau; on a compris qu’il prenait pour le National…)

3.  Un personnage principal découvre qu’il a des enfants dont il ignorait l’existence.  Par exemple:  « Écoute Suzie, tu t’rappelles mon voyage en Suède l’année dernière…?  J’te présente Sven, mon fils. »

2.  Marc Gagnon (Marc Messier) doit faire la rotation de tous les sacres québécois au moins deux fois.  Une phrase idéale pourrait ressembler à: « Tabarnak les gars!  Sont en train d’nous manger tout rond calice.  Y’a des ostis de limites à s’faire crisser une volée.  Saint-Ciboire d’osti, RÉVEILLEZ-VOUS! »

1.  Suzie Gagnon (Marina Orsini) doit pleurer au moins une dix fois à chaudes larmes et s’écrier violemment: « CH’TAIME MARC GAGNON!  BOUHOUHOUHOUHOUHOUHOU ».  Si possible, elle a aussi une maladie grave.

MAIS…

Pour créer l’ultime épisode de Lance et Compte, il faudrait surtout ramener Danny Ross:

.

Jour 14: « The Omen »

Posted in films, Le Horreur-o-thon du Boucher, mort with tags , , , , , on 14 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

omen_shot1l

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Je serai bref car je veux aller faire dodo.  La vague de films d’horreur/thriller à connotations religieuses des années 70 était vraiment une mine d’or pour le genre.  The Exorcist, Rosemary’s Baby et The Omen sont tous excellents et déstabilisants, mettant en scène des enfants et/ou des mères.  Dans The Omen, la terreur est provoquée surtout par le fait qu’un enfant est supposément le fils du Diable.  En effet, un être censé être protégé doit maintenant être tué…par son père.  Le dilemme est mis en lumière tout au long du film, autant par le personnage principal (Gregory Peck) que par le spectateur lui-même, qui hésite à vouloir la mort du bambin (mot copyright TVA).  Finalement, même si vous n’êtes pas des fanatiques religieux (en fait, SURTOUT si vous n’êtes pas des fanatiques religieux!), vous aimerez l’atmosphère lugubre et fataliste de The Omen de Richard Donner.

Note finale: 8.5/10

——

Meilleure citation: « Have no fear, little one… I am here to protect thee. » (La nounou de l’enfer!)

Meilleure mort: Keith le photographe perd la tête! HAHAHA! Quel jeu de mot exquis!

Y’as-tu des tits?!:  Non.

Saviez-vous que…:  Il y aurait une malédiction après le film? Voici in extrait de IMDB:

Having changed its title from « The Antichrist » to « The Birthmark, » the film seemed to fall victim to a sinister curse. Star Gregory Peck and screenwriter David Seltzer took separate planes to the UK…yet BOTH planes were struck by lightning. While producer Harvey Bernhard was in Rome, lightning just missed him. Rottweilers hired for the film attacked their trainers. A hotel at which director Richard Donner was staying got bombed by the IRA; he was also struck by a car. After Peck canceled another flight, to Israel, the plane he would have chartered crashed…killing all on board. On day one of the shoot, several principal members of the crew survived a head-on car crash. The jinx appeared to persist well into post-production… when special effects artist John Richardson was injured and his girlfriend beheaded in an accident on the set of A Bridge Too Far (1977).