Archive pour canada

Sexy, le curling?

Posted in Actualités, sexe, sports, télé with tags , , , , , , on 17 février 2010 by misterlove

Cet après-midi, puisque je suis complètement démoli à cause de cette salope de grippe (A(H1N1)?), je reste à la maison et je fais le tour des chaînes de télé deux ou trois fois par minute, bien évaché sur mon sofa.  C’est alors que je tombe sur un match de curling féminin opposant le Canada et le Japon.  À priori, je pense ce que j’ai toujours pensé de ce sport hivernal:  « C’est plate, les joueuses de l’équipe canadienne sont moches, pis c’est plate… »  Alors que j’étais à un poil de changer de poste, j’apperçois dans mon tube les délicieuses athlètes représentant le pays du Soleil levant.

Oh, la la.

Soudainement, je suis intéressé par le curling, qui me paraît maintenant un sport excitant, séduisant et même sexy.  Alors que s’exécutent sensuellement ces émoustillantes et jolies jeunes femmes japonaises, je ferme les yeux et écoute perversemment les cris de guerre oh-combien stimulant de ces délectables pitcheuses de roches sur glace.  Sentant la chaleur augmenter dans mon corps et ma libido kicker le cul de ma grippe, je défais lentement mon pantalon et dépose ma main sur mon balais de curling (Blague en nomination pour les Oliviers).  Je balaie.  Et je balaie.  Et je ba-

Coït interrompu: ma mère rentre plus tôt du travail.

Merde.

Publicités

Jour 5: « Cube »

Posted in fête, films, Le Horreur-o-thon du Boucher, mort with tags , , , , , , , , , on 5 octobre 2009 by Le Boucher du West Island

cube

Comme j’adore le mois d’Octobre, l’Halloween et les films d’horreur, j’ai décidé de faire le premier Horreur-o-thon des Bipolaires! En effet, j’écouterai un film de peur par jour jusqu’au 31, alors revenez lire mes critiques quotidiennes…si vous en avez le courage! MOUAHAHAHAAA!

—-

Dans la catégorie « films qui m’ont toujours intrigué mais que je n’ai jamais eu la chance de voir » je vous présente Cube, film canadien à petit budget réalisé par Vincenzo Natali.  A la base, il s’agit de sept étrangers qui se réveillent dans une étrange pièce cubique.  En tentant de s’échapper, ils constatent qu’un véritable labyrinthe de pièces semblables se trouvent sur leur chemin…et plusieurs contiennent des pièges meurtriers.

A première vue, Cube peut être considéré comme le précurseur à l’interminable franchise Saw à cause de sa prémisse d’inconnus se retrouvant dans un lieu fermé et devant faire des choix qui les mèneront peut-être à leur mort.  En effet, les deux films poussent le spectateur à se mettre à la place des personnages et de se demander ce qu’il ferait à sa place.  Par contre, alors que le premier Saw présente un puzzle se déroulant à travers des flashbacks, les personnages de Cube sont aussi inconnus à la fin du récit qu’au début.  Il n’y a aucun punch dans le genre « tous les personnages sont connectés ».  En effet, les personnages aux personnalités variées (un policier brutal, une étudiante fan des maths, un handicapé mental, etc.) ne sont pas tant intéressées à se ccnnaître entre eux, mais bien de sortir du cube au plus vite!  Donc, ce qui se développe sont des tensions de plus en plus augmentées et une interrogation complète sur leur identité et celle du gigantesque cube diabolique, analogie de la société moderne.

Avec un concept à la fois simple et extravagant comme celui-la, je ne comprend pas pourquoi il ne s’est pas matérialisé une franchise comme celle des Saw ou des Final Destination.  En effet, le minuscule budget (365 000 $ CAN) assurerait les producteurs de rapporter un profit et il serait possible d’attirer les foules avec les pièges mortels de plus en plus sanguinaires.  Heureusement, ça n’a pas été le cas (malgré deux sequels), car Cube est un film intelligent et ambitieux qui gagne à garder son univers dans le mystère total.  J’ai envie de faire un film indépendant maintenant…

Note finale: 8.5/10
——-

Meilleure citation: « This place is… remember Scaramanga? The bad guy in « The Man With The Golden Gun? » It’s some rich psycho’s entertainment! » (la théorie d’un des personnages sur le cube: c’est Christopher Lee!)

Meilleure mort: La première, qui réduit un pauvre homme en ce qui pourrait sortir d’un Slap Chop.

Y’as-tu des tits?!: Non, mais Leaven (Nicole De Boer), la collégienne qui aime les maths, est pas mal cute et montre ses jolies cuisses.  Les filles intelligentes, c’est sexy.

Saviez-vous que…: Le film a été tourné sur un seul décor de 14 X 14? Seules les couleurs des vitres ont changées pour donner l’impression de cubes différents!

Rock Band ou Bande de Roches

Posted in geek, jeux vidéo, noir with tags , , , , , , , , , , , on 5 février 2009 by misterlove

rb2

Tous ceux qui me connaissent relativement bien savent que je suis un fanatique fini du jeu Rock Band (et sa suite bien sûr).  D’ailleurs, je suis convaincu que ceux d’entre vous qui y avez déjà joué êtes aussi complètement absorbés par les notes colorées qui défilent ridiculement vite dans l’écran de télé.  Eh bien, mes amis, ce divertissement électronique comporte une faille majeure, une seule: aucune chanson dans la langue de Molière.

Honte!

Comment se fait-il, considérant qu’environ 5 millions de Québécois possèdent Rock Band ou son bâtard de frère Guitar Hero que le studio Harmonix n’ait toujours pas concocté pour la francophonie quelques chansons in french?  Je vous le demande.  En plus de faire des millions – que dis-je des milliards – de dollars en vendant ces pistes francophones, l’entreprise permettrait au Canada de réunir ses deux solitudes.  Oui oui.  Quoi de mieux que de faire jouer Provocante à des Ontariennes bien chaudes (saoûles) pour rapprocher le bûcheron canadien-français du cowboy de l’Ouest?  Ne gaspillez pas votre salive ou vos caractères, car il s’agit de la solution pour éviter la séparation du Québec qui deviendrait, dans les rêves de la Comtesse Marois, une île voisine du Groenland.

Voici donc, selon moi, les 5 chansons québécoises téléchargeables qui permettraient de défaire les rebelles séparatistes et ainsi faire plaisir à l’Empereur Sarkozy tout en s’amusant à détruire des instruments en plastique:

Le Crabe de Malajube, Compter les corps des Vulgaires Machins, Le coup d’état de Karkwa, Cookie de Jean Leloup et Gisèle de Xavier Caféïne.

Et vous, quels morceaux de la belle province aimeriez-vous avoir la possibilité de jouer dans Rock Band?